Bernard de Montréal

Richard Glenn 36b

Les origines de l'être humain (2ème partie)

 

Richard Glenn :
Depuis les origines de l'être humain, il y a eu des connaissances qui ont maintenu l'énergie sur la Planète Terre, à travers des sciences qui sont devenues l'apanage d'une élite, vous nous en avez parlé dans la première partie avec l'Atlantide, dont certains faisaient partie du Collège Invisible, si on veut.
Vous nous l'avez rappelé sur la fin de la conférence, actuellement encore on prépare un Collège Invisible, un gouvernement invisible, et ces connaissances qui font partie de cette élite, permettent à des gens dans leur corps physique comme dans leur corps mental, de se maintenir en santé, j'aimerai savoir pour quelles raisons on laisse la masse paître dans les champs, alors qu'au bercail on a la nourriture idéale.

Bernard de Montréal :
Bon... si on parle des effets ou du pouvoir de la connaissance, à l'échelle de la nouvelle évolution, et si on parle des effets de la connaissance ancienne, au niveau de l'évolution les effets sont différemment aproportionnés.

Dans le passé, lorsque l'être humain entrait en contact avec la connaissance, il entrait en contact avec des êtres humains qui avaient la connaissance, ou il entrait en contact avec des entités sur les plans qui avaient la connaissance.
Dans le cas de l'évolution de l'être humain par contre en distinction avec l'involution, le contact avec l'être humain par le biais du plan Supramental est un contact énergétique, ce n'est pas un contact psychologique, c'est l'énergie qui passe par le plan Supramental, qui alimente le mental, l'émotionnel et le physique qui donne à l'être humain une allure sur ces plans-là, qui convient avec un état de santé.

La relation entre l'être humain nouveau, l'être humain de demain et l'énergie de l’Intelligence, ce n'est pas une relation psychologique comme dans le passé, tellement que, dans le cas de l’être humain nouveau où l'énergie descend et filtre par le bais de ses principes inférieurs, il n'y a aucune opposition du point de vue de l'Intelligence, à cette énergie.
Ce qui empêche les humains, la masse comme vous dites, tous ceux qui sont à l'extérieur de recevoir cette énergie, c'est la condition même de leur état émotif et mental.
Vous connaissez le vieil adage où l'on dit : on peut amener un cheval à la rivière mais on ne peut pas le forcer à boire de l'eau .Et cet adage s'applique extrêmement bien à la condition de l’être humain nouveau, on ne peut pas forcer l'être humain nouveau, l'énergie ne peut pas le forcer à être reçue parce que justement si l'énergie forçait son chemin dans l'être humain , il y aurait obligatoirement fusion, et automatiquement son corps matériel, son corps éthérique double, son corps émotionnel, son corps mental seraient altérés, alors naturellement il ne serait plus malade.

Mais dans le cas de l’être humain, et ce ne sont pas tous les humains qui peuvent vivre ce choc, alors dans le cas de cette innombrable quantité d’humains sur la Terre, qui ne sont pas sur le plan de l’évolution, par l’évolution, capables de supporter ce choc dans le mental et dans l'émotif et sur les autres plans, automatiquement l'énergie ne peut pas faire la connexion, et comme elle ne peut pas faire la connexion, l’être humain s'il est moindrement avancé dans l'esprit de son intelligence, non pas dans l'intelligence de son esprit mais dans l'esprit de son intelligence, il va chercher des moyens ésotériques, occultes, un peu partout répandus dans le monde, des moyens qui ont fait leurs preuves, des moyens qui sont bien manipulés par des humains qui ont une certaine conscience et une certaine sûreté dans l’application de ces moyens, l’acupuncture… et tout ce qui existe dans le monde, alors automatiquement il y a des êtres qui peuvent donner à ces êtres un certain soulagement mais… Je vais vous donner un exemple :

Je connais de par ma propre expérience un type, et moi je ne suis pas un humain même si je connais ou j’ai facilement accès à la compréhension des choses que les masses refusent d'accepter, je connais très bien les conditions qui sont derrière la manipulation de l'énergie, et je les connais tellement bien ces conditions, que même si je suis d'accord et que je prends conscience qu'il y a dans le monde des sciences de ceci ou sciences de cela, des sciences de ci et des sciences de çà qui peuvent être bénéfiques à l’être humain, si j'ai un ami qui a besoin d'être traité si vous voulez, par ces sciences, j'enverrai cet ami vers cette personne, seulement si moi-même j'en ai l'intelligence suffisante, autrement dit il faut que moi-même je sois qualifié dans mon intelligence, autrement dit que l'Intelligence m'informe par télépathie que tel bonhomme a suffisamment le pouvoir vibratoire pour changer une condition qui peut être karmique dans un autre ou qui peut être simplement vibratoire, qui peut être simplement le résultat d’un balancement des corps, alors si moi par télépathie je reçois que telle personne A… peut aller et traiter un de mes amis B, je vais le faire, sinon, si je n'ai pas moi-même personnellement cette vérification, si je ne le sais pas par télépathie, je ne le ferais pas, je ne dirais pas : « mais pourquoi ne vas-tu pas voir un acupuncteur ou pourquoi tu ne vas pas voir un chiropracteur, un praticien ou un autre bonhomme… »

Pour que je dise à un ami, va voir tel bonhomme, il faut que moi je sache que tel bonhomme a la vibration, qu’il sera supporté dans sa vibration par les Intelligences qui sont sur d'autres plans et qui s'occupent du plan où lui travaille, et à ce moment-là je relaxe dans le fait que cet ami à moi n'est pas manipulé par des forces qui sont sur d'autres plans, ou qu'il n'est pas utilisé d'une façon impropre si vous voulez, par un individu qui peut s'avancer comme étant maître de ceci ou maître de cela… Moi, il faut que je le sache de moi-même, que ce bonhomme-là peut réellement aider cette personne.
Mais dans le cas de la personne qui vit le contact avec l'énergie, c'est la relation énergétique avec ses corps qui permettra que cet humain-là soit soutenu dans son énergie, alors au niveau de la masse, de ces innombrables hommes et femmes qui voudraient bien…. Ce n'est pas un problème de vouloir ! C'est une condition de vie, qui permet à ces gens-là d'être assujettis si vous voulez, à ce choc terrible qui est le contact vibratoire, entre la Conscience Supramentale, et le mental et l'émotif de l'être humain.

On ne peut pas blâmer les forces de ne pas aider tous les êtres humains, au contraire, si les forces pouvaient les aider tous , ce serait une situation absolument merveilleuse sur le globe, d'ailleurs cela aurait été fait depuis très longtemps, mais les forces ne peuvent pas aider l'humain sans que l'humain ait lui-même accompli un certain cheminement au cours de l'involution, qui lui aura permis d’avoir développé un corps émotionnel, un corps mental solide, quitte ensuite à subir ce choc, et c'est pourquoi il y a sur Terre deux cycles, il y a celui de l'involution qui part du stage où l'être humain a un corps éthérique, ensuite où l'être humain développe le corps astral et ensuite développe le corps mental, çà c'est l'involution c'est la descente de l'être humain dans la matière.

Et ensuite il y a l'autre cycle que j'appelle évolution qui coïncide avec la sortie de l'être humain de ces principes et de l'utilisation par l'être humain de forces que, au cours de l'involution il n'avait pas parce qu'il était en voie de préparation pour un jour, au cours de l'évolution les recevoir.

Alors, ces forces ne peuvent pas pénétrer dans l'être humain parce qu’il le désire, alors à ce moment- là, il y a sur la Terre des humains, des institutions, des groupes, des sciences qui existent, de tous les acabits qui permettent à l'être humain qui a un peu la sensibilité de ces choses, d'aller vers çà, mais encore faut-il, cet humain qu’il soit suffisamment alerte pour ne pas être truqué dans une situation qui en réalité est simplement un placebo psychologique pour son esprit, vous avez le cas des Philippines, moi je sais très bien qu’il y a eu aux Philippines des cas réels et je sais très bien qu'il y a eu aux Philippines des cas monstrueux sur le plan de… l'honnêteté.
Il y a eu des cas au Brésil, il y a eu des cas dans tous les pays du monde, mais l'être humain est un être naïf, et quand je dis que l'être humain est un être naïf je dis que l'être humain est tellement naïf, qu'il n'est même pas capable de réaliser l'invisible ! Çà c'est sur le plan de la naïveté réelle.

Mais il y a l'autre stage de la naïveté psychologique de l'être humain, où il n'est pas capable de voir à travers l'humain.
Alors si l'être humain n'est pas capable de voir à travers l'humain, si l'être humain n'est pas capable de voir lorsqu’il se fait mentir, si l'être humain n'est pas capable de voir, de savoir, par sa propre intelligence à lui, si tel humain a effectivement le pouvoir de transmettre vers lui des énergies éthériques pour guérir son corps, comment voulez-vous que l'être humain puisse faire confiance à des forces qui sont sur d'autres plans dont il ne connaît pas l'origine, avec lesquels il n'a pas de communication télépathique claire, avec lesquelles il n'a pas de lien vibratoire sympathique en dehors des lois karmiques et ainsi de suite, c'est terrible la condition de l'être humain, c'est ça que j'appelle l'ignorance.

Souvent les gens s'offusquent parce que je dis que l'être humain est ignorant, que je dis que les humains de la Terre sont ignorants et souvent les gens me disent ou ils vont dire : « pour qui est-ce qu'il se prend lui ! » et c'est normal.
Mais je suis obligé de le dire, parce que si je ne le dis pas, qui va le dire ? Ce n'est pas l'être humain qui est ignorant, qui va dire qu'il est ignorant, autrement dit, je pointe vers l'être humain des conditions de vie, qui ne sont pas susceptibles d'être approfondies par sa raison, parce que justement, il est en dehors de ce cycle qui permet à l'être humain d'aller au-delà de la raison, et de comprendre l'impossible comme faisant partie du réel et de réaliser que le possible n'est qu'une manifestation plastique dans la matière, des Lois de cette Intelligence impossible.
L'impossible cela n'existe pas !
L'invisible cela n'existe pas ! Ça existe quand tu ne vois pas !
Alors l'être humain est dans cette condition, autant il est difficile à l'être humain de s’imaginer aujourd’hui que c’est possible de vivre sans penser, de vivre sans mémoire, autant il est difficile pour l'être humain de s'imaginer que l'impossible est plus réel que le possible, et que le possible est une manifestation, une concrétisation dans le temps de l'impossible…

Alors nous n'avons pas sur le plan matériel, une correcte vision des choses et nous ne comprenons pas parfaitement la relation entre les forces de l'Intelligence qui peuvent donner à l'être humain un soutien sur le plan maladif, sur le plan du corps matériel, comme sur le plan du corps émotionnel ou mental, parce que nous ne réalisons pas que pour que ces forces descendent dans l'être humain, il lui faut être ouvert à elles !
Non pas ouvert à elles par désir spirituel, mais ouvert à elles parce qu'elles ont créé en lui un canal, et qu'elles ont créé ce canal parce que lui était suffisamment fort dans son roc, pour absorber le choc de pénétration de la pointe de cette Intelligence.
Alors c'est ça la situation de l'être humain. Ce n'est pas un problème de désir, ce n'est pas un problème de mise à côté, ce n'est pas que les masses mondiales sont mises à côté, c'est que les masses mondiales font partie d'une conscience mondiale qui n'est pas individualisée et individualisable.

L'être humain ne peut pas attendre les siècles à venir pour être bien dans sa peau, pour bien vivre sa vie, parce que si l'être humain attend les siècles à venir il va attendre longtemps…

Pour que l'être humain soit bien dans sa peau, il faut qu'il connaisse les Lois de l’Intelligence et qu'il applique ces Lois selon une condition qui lui est présentée par cette Intelligence télépathique en lui, s'il est capable de vivre selon cette Intelligence et de supporter son aboiement à ses oreilles pendant des années de temps, pendant qu'elle corrige et corrige et corrige et corrige constamment son comportement émotionnel et son comportement mental pour transmuter sa psychologie et sa personnalité, pour le dépersonnaliser et pour le reconstruire dans une personnalité réelle, il est évident que l'être humain doit faire partie de la masse, ne peut pas s'identifier à lui-même, ne peut pas reconnaître la dimensionnalité de son être et la multi dimensionnalité de son expression.

Alors, comment voulez-vous que l'être humain entre dans un cycle de vie où les forces sont présentes et où tous les courants de vie peuvent pénétrer ses corps ou ses principes et les alimenter sans que lui n'ai jamais rien à faire ! C’est ça la condition de l'être humain.

Richard Glenn :
Dans les civilisations passées, comme celle de l'Atlantide, il y a eu des peuples qui ont reçu des connaissances et les ont transmises de père en fils, de mère en fille, est-ce qu'il serait juste de dire que l'enseignement qui correspond à notre civilisation, qui a atteint son apogée et qui disparaîtra bientôt, c'est l'enseignement judéo-chrétien. Les textes des Védas sont des textes qui remontent à la nuit des temps, à une autre époque, où sur la Terre il existait une autre énergie, ou la même énergie mais dans un autre temps où l'être humain en était à la 4ème race, à la 5ème race c'est l'enseignement judéo-chrétien, est-ce exact ?

Bernard de Montréal :
Chaque race reçoit l’enseignement dont elle a besoin pour évoluer.

Chaque race qui vient après elle, considère la race ancienne comme étant la source de tout enseignement, c'est le problème de l'enseignement ancien.
Les humains ne comprennent pas que dans le passé, puisque l'être humain était en involution, puisque l'être humain n'avait pas de faculté télépathique avec l'Intelligence, qu’elle était obligée soit de passer par la conscience astrale, soit qu'elle était obligée de passer par le système des vertus des civilisations et des cultures, comme dans le code de la judéo chrétienté, l'être humain ne réalise pas qu'il était amené petit à petit au cours des siècles, à suivre une route, parce que lui-même était trop barbare, parce que lui-même n'était pas suffisamment évolué, pour vivre la Vie selon les Lois de la Vie.

Alors naturellement, il devait être donné à l'être humain pour construire finalement une civilisation ou une société, des règles, qui ont duré pendant un certain nombre de siècles, mais ces règles, à un certain moment donné perdent leur souffle, ces règles à un certain moment dans toutes les civilisations ne sont plus égales à la hauteur de l'esprit de l'être humain, elles font partie du musée historique de la pensée, elles font partie du musée historique de l'émotion humaine, et l'être humain qui entre dans un cycle où la condition suprême de cette évolution c'est le contact télépathique entre l'être humain et des Intelligences qui sont parfaites, il est normal, que vu cette nouvelle évolution, tout ce qui est venu dans le passé, qui a été nécessaire à l'être humain, qui a servi à la construction de la mémoire de la civilisation que nous appelons une culture, il est normal que l'être humain qui regarde ces anciennes valeurs, les reconnaisse pour ce qu'elles ont fait de bon, mais pour qu'il puisse aussi reconnaître ce qu'elles ne peuvent plus lui donner.

Je vais vous donner un exemple :
Regardons le phénomène de la tolérance, il est demandé dans les religions, dans les systèmes philosophiques d'être tolérants, bon… c'est une vertu, être tolérant.
Il est demandé dans les systèmes de ne pas succomber à l'intolérance, parce que c'est son opposé. Mais les systèmes n'ont jamais étudié la vertu de l'intolérance et l'absence de vertu de la tolérance, parce que les systèmes fonctionnaient d'une façon intellectuelle !
Les systèmes ne sont pas capables de faire de synthèse.
Je vais vous donner un exemple : Vous avez un type qui est très tolérant, de tempérament il est tolérant, vous lui faites une gaffe il est tolérant, il est tolérant, il est tolérant… les chrétiens, les martyrs ont été des êtres extrêmement tolérants, pourquoi ont-ils été tolérants ?
Vous allez dire pour leur foi !
Moi je vais vous dire qu'ils ont été tolérants parce qu'ils n'avaient pas suffisamment d'intelligence et de volonté pour abolir les conditions de domination qui leur était imposées par des brutes…

Vous avez le cas opposé de l'humain qui est intolérant, pourquoi est-il intolérant?
Non pas parce qu'il manque de tolérance, mais parce qu'il a suffisamment de vanité dans son esprit, pour s'asseoir en juge devant une situation et s'imaginer que son comportement envers cette situation est plus intelligent que celui de l'autre, autrement dit, il manque encore d'intelligence.

Et dans les deux cas, que l'être humain soit tolérant ou qu'il soit intolérant, car je parle là de tolérance à outrance là, je ne parle pas de la belle tolérance, je parle de la tolérance à outrance, qui enlève à l'être humain l'intelligence et la volonté, et je parle de l'intolérance qui enlève à l'être humain l'humilité naturelle de son esprit autrement dit l'intelligence, parce que l'intelligence naturelle de l'être humain c'est humble, qui enlève à l'être humain ceci pour le remplir de vanité.
Dans les deux cas, l'être humain retarde son évolution, parce que sur le plan personnel de la tolérance à outrance, il va perdre la capacité de développer en lui une résistance émotive et mentale aux basses vibrations dans les termes de l'action qui occupent son attention.
Dans le cas de l'intolérance, il va être suffisamment vaniteux dans son esprit, pour ne pas pouvoir voir que l'autre humain est sur sa route pour sa propre évolution.
Alors dans les deux cas, qu'il soit tolérant à outrance ou intolérant, l'être humain est perdant.

Pour que l'être humain devienne gagnant dans la vie, il faut qu'il soit dans l'Intelligence de la Vie, mais l'Intelligence de la Vie c'est le résultat du contact télépathique entre lui et l'Intelligence Universelle qui lui dit :
-dans ce cas tu es tolérant
- dans ce cas tu ne peux pas être tolérant
- dans ce cas il y a une situation qui demande un choc vibratoire plaff !

Alors là tu altères, tu corriges la situation qui aurait naturellement demandé de l’intolérance de la part de la personne inconsciente.
Dans le cas de la tolérance ou le type serait tolérant à outrance, l'Intelligence va dire, tu ne peux pas être tolérant dans ce cas-ci, par ce que si tu es tolérant tu seras dominé par l’effort et toi tu appauvriras ta vie !
Et toutes les vertus de la judéo chrétienté sont polarisées, la charité, tout, tout est polarisé !
Moi si je marche dans une rue et que je rencontre un pauvre type qui est manchot, je demande dans mon intelligence « Est-ce que je lui donne quelque chose? » on me dit « non, il en a assez pour la journée » je continue mon chemin…
(Rires dans la salle)
Mais si il y a quelqu'un là, qui regarde Bernard de Montréal qui passe devant un manchot sans lui donner de l’argent, il va dire : « il n'est pas charitable Bernard de Montréal » ça, c'est son problème à lui, pas à moi ! Tu comprends ?

Alors dans toute action de l'être humain il ne doit pas y avoir de polarité, mais c'était normal dans le passé qu'il y a eu polarité, parce que dans le passé l'être humain ne pouvait pas être dans son intelligence, l'être humain ne pouvait pas être capable de par lui-même de voir le côté de la tolérance et le côté de l'intolérance, de voir le côté de la charité et de voir le côté de l’absence de charité, parce qu'il aurait automatiquement souffert dans son émotion, et tous les humains se rappelleront que quand ils passent devant un manchot et qu'ils ne donnent pas quelque chose ils se sentent mal… Pourquoi ils se sentent mal ?
Parce qu'il y a une vibration astrale dans l'émotion qui les fait vibrer, et ceci crée en eux de la culpabilité, et qu’est-ce que ça fait de la culpabilité ? Ça cancérise l'être humain, ça crée de l'érosion dans son mental, ça diminue son intelligence, ça diminue sa volonté et l'être humain quand il n'a plus d'intelligence, qu'il n'a plus de volonté, c'est à ce moment-là qu'il est assujetti aux forces astrales, et qu'il perd automatiquement le pouvoir de son esprit et qu'il devient éventuellement soit extrêmement tolérant ou extrêmement intolérant.

Et toutes les vertus sont ainsi !
Toutes les vertus sont polarisées !
Et l'être humain doit faire un jour la synthèse des vertus.
Il doit faire la synthèse du bien et du mal, la preuve : Il y a dans certaines nations, des actions qui sont considérées comme bien et dans d'autres elles sont considérées comme mal, dans certaines c'est considéré comme mal et d’autres comme bien. Pourquoi ?
Parce qu'il y a une relativité dans la valeur des actions, et pourtant c'est la même action ! Seule l'Intelligence synthétique du Supramental peut neutraliser le bien et le mal et permettre à l'individu d'agir en fonction du bien et du mal, non pas pour qu'il commette une action qui soit bien ou qui soit mal, mais qu'il commette une action qui soit intelligente ! En fonction d'un bien qui doit être vécu, ou d'un mal qui doit être bien compris et nous vivons constamment notre vie à l'intérieur d'une polarité et çà c'est l'histoire de l'involution, et c'est pourquoi aujourd'hui à la fin du 20ème siècle qu'est ce qui se produit ?
Avec l'évolution un peu plus rapide de la psychologie moderne, les masses d'individus, les gens, les universitaires, les gens qui étudient les philosophies et ainsi de suite qui se réveillent un peu plus, que font- ils? Ils se tournent le dos ! Contre la tolérance à outrance et automatiquement ils deviennent intolérants parce qu'ils commettent le péché que leurs aïeuls n'ont pas pu commettre ! Pourquoi ? Parce qu'aujourd'hui ils sont supportés par une sorte de fausse individualité que leurs aïeux ne pouvaient pas vivre parce qu'ils auraient été mis au cachot !

Lorsque l'être humain de demain, l'être humain intelligent, dans son intelligence, aura réorganisé son mental, aura revu ses possibilités vis-à-vis de la dualité des choses, à ce moment-là il ne sera plus intolérant comme celui qui vient à la fin du siècle, il ne sera plus tolérant à outrance, comme celui qui a marqué l'époque ancienne, il sera intelligent et automatiquement ne souffrira plus dans son émotion de la qualité de son action et c'est à partir de ce moment-là que les vertus n'existeront plus sur la Terre, qu'il y aura simplement de l'intelligence créative, et de la volonté.

Richard Glenn :
Il y a une autre attitude des gens actuellement, c'est d'être perplexes, de ne pas se prononcer, de ne pas être responsables, d'éviter les responsabilités, l'anonymat, c'est toujours l'autre et puis ça n'est jamais soi.

Bernard de Montréal :
Mais c'est normal ! Comprenez-vous ? Pourquoi les gens sont perplexes, pourquoi les gens n'osent pas avancer, pourquoi ? Parce que les gens d'abord, ne sont pas suffisamment dans leur intelligence, si les gens étaient 100 % dans leur intelligence, ils avanceraient, parce que l'Intelligence ça pousse !

Richard Glenn :
Bon, j'ai une question à poser à Bernard de Montréal : Dans les milieux ésotériques actuellement on entend parler de Maitreya, dit le Christ, qui se promène un peu partout sur la Planète et puis on attend un jour ou l’autre un message qui va nous dire : Il est peut-être là-bas, allez voir, et puis deux jours peut-être plus tard on nous dira : non il est peut-être aussi là-bas, allez y voir… ça me rappelle les textes ésotériques qui l'annonçaient aussi pour l'Apocalypse, et vous nous parlez aussi d’un Gouvernement Invisible.
Alors Maitreya, ça c’est l'école ésotérique très ancienne qui remonte aux Védas, qui remontent à Shamballa, Christ, c'est notre école ésotérique plus moderne, judéo chrétienne, mais que ce soit Maitreya ou Christ, ça fait partie des gouverneurs de l'invisible, dans la notion ésotérique fondamentale, alors on est perplexe, et Bernard qui est branché sur l'Intelligence, on va être tolérant ou intolérant ? Et puis où est ce qu'on va se brancher dans cette perplexité-là ?

Bernard de Montréal :
Etre perplexe ça fait partie de votre condition, ça fait partie de la nature même de vos émotions et de votre mental, que vous attendiez pour Maitreya ou que vous n'attendiez pas, cela ne va rien empêcher à l'évolution du plan, que Maitreya soit compris par vous comme étant tel qu'il est prononcé ou tel qu’il est annoncé dans les journaux, ça, ça fait partie de votre expérience. Que Maitreya ne soit pas ce qu'il est annoncé dans les journaux et qu'il soit autre chose parce que les voiles sont toujours lourds sur l'esprit de l'être humain, ça fait aussi partie de votre expérience !

Maitreya ? La condition de Maitreya, la condition mondiale de Maitreya ne sera pas révélée à l'être humain selon les lois du désir de l'être humain !
La condition de Maitreya peut être très, très facilement amenée à l'être humain pour le préparer sur le plan astral, sur le plan spirituel, à changer constamment de vibration !
Je vous ai déjà dit que les forces invisibles, les gouvernements invisibles travaillent à différentes échelles et que les humains tant qu'ils ne seront pas suffisamment dans leur intelligence réelle ne pourront pas comprendre les apports de ces Lois ou conditions d'involution et d'évolution prochaine de l'être humain !

Alors, que Maitreya vienne dans les conditions qui sont projetées ou qu'il ne vienne pas, ceci fait partie de l'expérience de l'être humain.
Celui qui croit extrêmement que Maitreya sera à la télévision au mois de Juin… bon, effectivement si Maitreya est à la télévision en juin, il sera rempli de joie, si celui qui croit que Maitreya sera à la télévision au mois de juin et qu'il s'aperçoit un jour que cela n'était pas le vrai Maitreya, il sera rempli de peine, mais il aura vécu une expérience.
Et si Maitreya n'est pas à la télévision au mois de Juin parce qu'il a décidé de ne pas venir encore vers l'être humain, parce que ce n'est pas le temps, et qu'il a dicté par le truchement de tous les canaux universels que s'acheminent, de plus en plus dans la conscience humaine des évènements, que la conscience humaine ne peut pas encore comprendre, ça fait encore partie de la conscience de l'être humain, c'est pour ça que je dis que l'être humain est constamment enculé. (Rires dans la salle)

Pourquoi il est enculé ?
Non pas parce que l'humanité n'est pas aimée, non pas parce que Maitreya n'aime pas l'être humain, mais parce que ce n’est pas les affaires de l'être humain de savoir quand est-ce que Maitreya vient… Ce sont les affaires de Maitreya !

Alors s'il fallait laisser à l'être humain la disposition des Lois, ce serait la bagarre ! l'être humain ne peut pas décider des évènements Cosmiques, l'être humain ne peut pas décider des Lois Universelles, l'être humain ne peut pas décider du calendrier de l'évolution, l'être humain le subit et il le subira tant qu'il ne sera pas dans son intelligence, et quand Maitreya viendra, ils se rencontreront et prendront un p'tit café !
(Rires dans la salle)
C'est ça que l'être humain doit apprendre, et tant que l'être humain attend après Maitreya, il risque d’attendre longtemps, parce que Maitreya c’est un fin joueur, beaucoup plus que l'être humain s'imagine, beaucoup plus que l'être humain s'imagine ! D'ailleurs, les humains ne savent pas ce que ça veut dire Maitreya, même pas les anciens le savaient…

Alors il y a un voile sur la Conscience Cosmique de Maitreya, il y a un voile sur l'identité de Maitreya, il y a un voile sur la nature du corps éthérique de Maitreya, il y a un voile sur son statut Universel, mondial, sur sa fonction entre l'être humain et les extraterrestres, il y a un voile !
Maitreya est un mot ! qui symboliquement altère la conscience humaine, au niveau de la masse, qui crée des pulsations spirituelles dans l'individu, mais cela fait partie de l'involution…

L’être humain qui est dans l’évolution, dans l'Intelligence Universelle n'attend pas après Maitreya, c'est une perte de temps, lorsqu'il viendra, il viendra, et il le sait, et il le sait et il le sait, et quand tu sais quelque chose tu n'attends pas après ce que tu sais.

Richard Glenn :
Est-ce que ça, ça veut dire qu'on va se tenir les bras croisés et puis on va attendre que…

Bernard de Montréal :
L'être humain va se faire enculer pendant des années encore, ce n'est pas fini ça commence... on va se faire… regardez ! Depuis vingt ans, cinquante ans, deux cent ans, trois cent ans… mille ans… l'être humain se fait constamment enculer, c'est la Loi de la Vie, parce que l'être humain n'est pas dans la Vie, il est dans l'existence…
Pourquoi ?
Parce que l'être humain croit !
Je l'ai déjà dit : arrêtez donc de croire !

Richard Glenn :
C’est une des vertus théologales la foi…

Bernard de Montréal :
La foi, c'est une vertu théologique qui était bonne dans le temps où l'être humain n'était pas capable de par lui-même d’être dans son intelligence, mais lorsque l'être humain est capable d'être par lui-même dans son intelligence à cause de la communication télépathique avec les plans Universels, il n'a plus besoin de croire, il sait ! C’est final… mais ce qu'il sait ne convient pas à celui qui croit.
C'est très bon que les humains croient lorsqu'ils ont besoin de croire, mais vient un temps où l'être humain n'a plus besoin de croire, il est dépassé ce stage, ça fait partie de l'involution. C'était bon dans le passé, demain ce sera futile !

Richard Glenn :
Ben, c’est une vertu comme la tolérance…

Bernard de Montréal :
(Coupant la parole) Ce n'est pas une vertu, croire… non…c'est une faculté, ce n'est pas une vertu.

Richard Glenn :
La foi c’est une des 3 vertus théologales, la foi, l’espérance…

Bernard de Montréal :
(Recoupant la parole) La foi c’est une vertu, mais croire n'est pas une vertu. Croire c'est une croyance, il y a une différence entre la foi et une croyance. Ajustez vos mots !
La foi c'est une attitude de l'esprit basée sur le fondement psychologique de l'être humain, vis-à-vis de ce qui lui a été donné au niveau de la mémoire, pour remplir son émotivité de sécurité.
La croyance, c’est une projection dans l'esprit de l'être humain, par des humains visant à sécuriser l'être humain psychologiquement pour créer des églises.
Comprenez les mots, c'est important les mots.

Richard Glenn :
Alors il y en a qui disent que Maitreya et puis le Christ c’est la même entité.

Bernard de Montréal :
Maitreya et le Christ font partie de la même Conscience Universelle, oui, mais il faut faire attention ! Parce qu’il y en a qui vont dire : bon, Maitreya c’est le Christ ou le Christ c'est Maitreya, mais qu’est-ce que ça veut dire le Christ ?

Le Christ ce n'est pas le petit bonhomme qui est venu à Nazareth !
Le petit bonhomme qui était à Nazareth, le Nazaréen, c’était un être humain, c’était une forme, mais la conscience puis l'esprit derrière ceci, c'est ça, qui est la force…
Alors la force qui sera dans cette forme, qu’on appellera Maitreya ce sera la même force, et ça fera partie de la même domination.
Ce que l'être humain doit, surtout dans les années qui viennent, les années 80,90, parce que l'eau commence à chauffer, ce que l'être humain doit apprendre une fois pour toutes, et je vais le dire tant que je vais parler en public, l'être humain doit apprendre à regarder, à écouter, à entendre, mais à ne jamais croire…
L'être humain n’a plus besoin de croire, il peut regarder, entendre, écouter et il voit ce qui se passe et avec le temps il se désengage de tous les cris qui viennent des 4 coins du monde, il y a des Christ aujourd'hui au Brésil, il y a des Christ en Arabie, il y a des Christ tout partout, c'est un crisse de monde ! (Rires dans la salle - crisse de monde = putain de monde)

Alors quand Maitreya se fera reconnaître sur la Terre, il se fera reconnaître d'une façon qui n'est pas conçue par l'être humain et qui n'est pas vécue dans l'esprit de l'être humain comme il le voit.
Je vous assure ! Moi, qu'en juin Maitreya ne sera pas sur le plan matériel, tel que l'être humain le voit et tel qu'il est annoncé sur les journaux, je vous l'assure… mais je ne vous assure rien.
Je vous l'assure !
Autrement dit je vous dis ma position, mais je ne vous assure rien, c'est-à-dire, ne me prenez pas comme béquille, et à ce moment-là, à partir de juin vous commencerez à comprendre ce que je veux dire, et quand vous aurez compris ce que je veux dire, à ce moment-là vous commencerez à comprendre ce que ça veut dire Maitreya.
Je vous en parlerai après, juin…

Les Lois de la Vie ne sont pas sous le contrôle psychologique de l'être humain, l'être humain est un outil aux Forces de Vie, et ça sert… jusqu'au moment où l'être humain sert et cesse d'être un outil aux Forces de Vie, l'être humain ne doit pas être un outil aux Forces de Vie, c'est une conception antique ça, c'est une conception spirituelle, parce que l'être humain devait être dominé pour être amené petit à petit à des pâturages un peu plus… un peu moins sombres.

L'être humain ne doit pas être un outil des Forces de Vie ! L'être humain doit un jour maîtriser, être jour maître de la Vie, et ceci se passera après le cycle.
C'est fini… c'est pour cela que je dis que l'être humain doit apprendre à comprendre une chose : qu’il est extrêmement important dans l'équilibre des Forces Universelles et qu'il devient de plus en plus important, lorsqu'il commence à comprendre le trucage ! Le jeu ! Le jeu d'esprit ! Le jeu de l'Esprit sur l'esprit de l'être humain.

C'est à partir de ce moment-là qu'il se libère du karma, qu'il se libère de la mémoire, qu'il se libère de toutes les impressions créées dans son esprit inférieur pour se servir de lui, au niveau de la civilisation, et qui l'empêche de s'individualiser, de découvrir son identité, de pouvoir se servir des forces de l'âme, et un jour, s'il le désire, de transmuter son corps matériel.
Nous sommes à l'aube de l'Intelligence, nous sommes à l’AUBE de l'intelligence, à l'aube !(BdM insiste sur le mot aube)
A l’AUBE ! L’intellect ce n'est pas de l'Intelligence !

Ce que l'être humain connaît aujourd'hui ce n'est pas de l'Intelligence, c'est le développement, le perfectionnement de la mémoire, l'intellect, c'est le perfectionnement de la mémoire, ce n'est pas de l'Intelligence, l'Intelligence c'est un Principe, ça n'appartient pas à l’être humain ça, ça coule dans l'être humain, l'intellect fait partie de l'être humain, l'Intelligence ne fait pas partie de l'être humain, elle est Universelle, lorsque l'être humain sera dans cette Intelligence il sera, Cosmique.

Richard Glenn :
J'aimerai savoir l'opinion de Bernard sur un bonhomme qui a fait beaucoup de pièces musicales, qu'on a appelé Mozart, et sa dernière composition s'est appelée effectivement" la symphonie Jupiter" et les mélomanes, les chercheurs ont essayé de savoir d'où lui était venue cette idée d'appeler cela Jupiter, on n'a jamais su pourquoi Mozart dans sa dernière composition, l'a intitulée "Symphonie Jupitérienne"… et vous nous avez parlé tantôt, des Forces Jupitériennes qui venaient.
Alors, c'est de l'Intelligence qui passe par des cerveaux humains, qui se manifeste en musique, qui se manifeste en l'intellectuel, dans le scientifique, tout çà… C'est quoi le channel ? C'est quoi le numéro de téléphone ? C'est quoi le canal ?

Bernard de Montréal :
C'est quoi, quoi ?
(Rires dans la salle)

Richard Glenn :
J’essaie d'utiliser les termes de Bernard, mais ça ne passe pas… (Richard Glenn s’en amuse)
The channel, le canal, le tuning pour vraiment là, se dire ok !
On manque de phosphates dans le corps, on manque de calcium, on manque de ci ou de ça, ou bien on est déséquilibré psychiquement, ce qui veut dire qu'avec telle ou telle notion on va se replomber vibratoirement… on est radio, vous nous l'avez déjà dit : « faut mettre les transistors en bonne position », il faut avoir une radio de dernier cri autant que possible pas des radios à lampes, autrement dit il faut être de bonne incarnation…

Bernard de Montréal :
Ça fait partie de l’évolution, les êtres humains qui sont sur la Terre aujourd'hui et qui doivent développer la Conscience Supramentale, ils ne peuvent pas ne pas la développer, cela fait partie de leur évolution,

Richard Glenn :
Est-ce que c'est par eux ou c'est par en haut que va se faire le contact ?

Bernard de Montréal :
Si c'est par eux ou par en haut ?

Richard Glenn :
Le gars qui veut…cela se peut-il ?

Bernard de Montréal :
Le gars qui veut, ça fait partie du fait que eux autres veulent qu’ils veulent, c'est ça que j'essaie de faire comprendre…
(Rires dans la salle)

Richard Glenn :
Donc, ça vient toujours d'en haut pour commencer.

Bernard de Montréal :
Tout vient d'en haut ! Jusqu'à temps qu'il y ait équilibre entre le haut et le bas !
L’être humain depuis… bon… nous parlions des Atlantes et de la race Indo Européenne après les Rishis et aujourd’hui, les Atlantes se servaient du corps Astral pour aller parler avec les Intelligences sur les autres plans, ils revenaient le jour, ils travaillaient, bon. La race Indo Européenne a commencé à développer la faculté télépathique mentale mais inconsciente. Le phénomène de penser que nous pensons, le phénomène de penser, l’histoire de penser qu'on pense, c'est un phénomène télépathique avec eux, mais c'est tellement mal ajusté que nous ne recevons pas que d'eux, nous recevons d'autres entités sur d'autres plans, c'est ce qui brouille notre intelligence.

Demain, avec l'évolution, l’être humain vivra le phénomène télépathique au niveau du Supramental au lieu de le vivre au niveau du mental inférieur.
La pensée humaine subjective est un phénomène de télépathie, mais un phénomène de télépathie tellement incorrect, impropre, que l'Intelligence Pure ne passe pas, alors vous avez ce que nous appelons l'intellect, lorsque ceci sera réorganisé et que l’être humain vivra au niveau de la Conscience et du contact télépathique avec le Supramental, à ce moment-là la communication sera précise, mais ce n'est pas l’être humain qui peut faire quelque chose, ça fait partie de l'évolution de l’être humain, ceux qui sont prêts à cette évolution la vivront cette expérience.

Richard Glenn :
On remarque dans l’évolution psychologique d’un enfant, que lorsqu’un enfant se tient dans un milieu d'adultes parce qu’il n’y a pas de frère et de sœur, et qu’il est avec des parents et des adultes que l'enfant développe très rapidement, même si c'est encore un jeune âge, des comportements, des raisonnements de prises de conscience, que les autres ne peuvent pas développer… ce que je veux dire : C’est que les Intelligences d'en haut, s'ils voulaient, ils pourraient nous placer dans des conditions pour accélérer sans nous nuire, pas plus que cela ne nuit à l'enfant de vivre dans un milieu d'adultes, et de découvrir autour de lui…

Bernard de Montréal :
Oui, nous bloquons constamment l'évolution des enfants.
Le contact avec les Intelligences se fait vers l'âge de sept ans, le contact normal, c'est un âge pas mal prêt, et ensuite, nous déformons ce contact, vous avez un enfant qui dit « ah ! Je parle avec mon petit ami » le père lui donne une taloche sur la tête en disant « qu'est-ce que tu déconnes », (amusement de la salle)
Ensuite vous avez un enfant qui dit « ah, je vois quelqu'un là, au plafond là ! » là c’est la mère lui donne une tape sur les fesses… alors qu'est-ce que vous voulez ? Après deux, trois, quatre ou cinq ans, avec l'éducation et ainsi de suite, l'enfant s'oriente psychologiquement en fonction de ce qu'il apprend sur le plan symbolique, et il perd conscience de ceci.
Si les parents étaient conscients de ceci, de cette relation avec les plans où il y a télépathie, et qu'ils entendent l'enfant dire « je parle avec mon petit ami » au lieu de dire qu'il est capoté (dérangé) à ce moment-là l'enfant pourrait grandir et ajuster sa radio.

Richard Glenn :
Ça, ce serait l'influence psychologique, maintenant j'en reviens à l'influence matérielle, physique concrète. Dans l'acupuncture on connaît les méridiens, on connaît des techniques qui rétablissent les champs d'énergie du corps physique, autrement dit le "radio on tune ", il y a des techniques, il y a des cristaux qui existent, il y a l’utilisation et l’absorption de certains produits dits naturels, qui aideraient l'être humain à faire un pas en avant, à ne plus avoir des nuits où il part dans les limbes, ou ne plus avoir le goût de retrouver l'Astral par la drogue, mais il y a des techniques, et il y a des objets, je ne parle pas de magie noire ou blanche là, je parle de choses qui ground (qui élèvent, font progresser) la personne, ça fait partie de la nouvelle science.
Il y a des organismes où on touche avec des appareils, les preuves de ce que j’avance présentement en acupuncture, trois aiguilles à certains endroits vont permettre à la personne d'arriver à un plan de conscience, qu’avec des produits chimiques on lui ferait faire… Alors ces techniques, d'ailleurs qu'on a connues il y a très, très longtemps sur la Terre…

Bernard de Montréal :
Ces techniques qui passent par le biais du corps éthérique et qui balancent le corps émotionnel et le corps mental, sont des techniques qui s'occupent de la partie inférieure de l'être humain.
Ces techniques ne peuvent pas établir la communication télépathique entre l’être humain et le Supramental !

Le Supramental, la Conscience Supramentale, c'est un champ de forces, créé par les Intelligences en transmutant la nature du corps émotionnel et du corps mental inférieur de l'humain.
Alors les techniques que nous avons, les techniques ésotériques, s'occupent des plans inférieurs de l'être humain, pour lui donner un bien-être, en passant par le corps vital et ainsi de suite ce qui affecte le corps émotionnel, ou le corps mental etc… mais ces techniques-là, ne peuvent pas établir de contact ou permettre qu'il y ait un contact entre l'être humain et la Conscience Supramentale puisque la Conscience Supramentale n'est pas contrôlée par l'humain, elle est contrôlée… elle fait partie de la descente de l'énergie vers la matière.

L'être humain peut chercher, peut faire tout ce qu'il veut, peut aller chercher dans tous les coins du monde des techniques pour entrer dans son intelligence, il n'y parviendra jamais, parce que l'Intelligence Universelle n'appartient pas à l'être humain !
C'est une énergie qui descend en lui lorsque lui, au niveau de ses principes, il est bien balancé (équilibré).

Richard Glenn :
Il y a une loi qui dit « Frappez et on vous ouvrira »

Bernard de Montréal :
Frappez et on vous ouvrira, ça veut dire si vous frappez, il y a en vous déjà le fait que vous êtes sensibilisé à la réalité qu'on vous ouvrira, mais on vous ouvrira quand on voudra !
On ne vous l’a pas dit ça.
(Rires dans le public)

Richard Glenn :
Non, mais à force de frapper …

Bernard de Montréal :
Oh oui ! Vous pouvez frapper pendant une vie, deux vies, trois vies, quatre vies mais on vous ouvrira quand on voudra ! Quand vous serez prêt !

Richard Glenn :
Les grands sages qui arrivent à l'illumination, ont souvent suivi des techniques pendant de nombreuses…

Bernard de Montréal :
(Coupant la parole) Les sages qui sont arrivés à illumination… les sages qui sont arrivés à illumination sont des êtres humains qui n'ont pas fini leur évolution et qui doivent encore apprendre par l'expérience !
L'illumination, le Samadhi indou, les états de conscience Indou où l'être humain visionne la Lumière, ce sont des états astraux supérieurs et l'être humain réalisera un jour que la lumière est une illusion, et lorsqu'il réalisera que la lumière est une illusion, il verra que les Intelligences créent de la lumière pour empêcher l'être humain de passer du plan astral au plan mental supérieur, c'est encore un jeu…

Richard Glenn :
Jésus, pour devenir le Christ, a passé 40 jours dans le désert, encore une technique ! Le jeûne et se retirer... moi ce je veux arriver à dire tout simplement à Bernard et vous allez l'entendre de Bernard s'il veut bien le dire, c'est que c'est à la portée de tous, et faut frapper pour qu'on se fasse ouvrir.

Bernard de Montréal :
Tous les gens frappent ! et il y en a certainement qui ont le poing bleu ! (Rires dans la salle)
L'être humain se frappe depuis des siècles !
Que voulez-vous que je vous dise ! Vous, vous essayez de me faire dire que si l'être humain fait du jogging spirituel, il va arriver à la Conscience Supramentale et moi je vous dis que non ! Parce que c'est impossible parce que la Conscience Supramentale est … bon, je vais retrancher moi ce que je dis là, et je vais prendre un être humain qui est connu dans le monde, de par ses travaux et que je considère comme correct dans sa façon de voir un aspect des choses. Prenons Aurobindo : Aurobindo quand il a parlé du yoga intégral, qu’est-ce qu'il a dit ?

Ce n'est pas à l'être humain de développer par en bas le pouvoir du Kundalini, c'est à l'énergie d'ouvrir les centres de l'être humain ! Il avait entièrement raison, et c'est lui qui a prophétisé sur la descente de la Conscience Supramentale sur la Terre, et en ce qui concerne tout le reste, toute la panoplie extraordinaire des expériences humaines, tout ceci fait partie de la condition subjective de l'être humain spirituel qui cherche et qui cherche et qui frappe à la porte et qui en a les poings bleus !
Et un jour, lorsque le temps sera venu, quand ce sera le temps, son temps à lui, à ce moment-là, la connexion se fera mais l'être humain se sera tellement meurtri les poings, qu'il aura sensibilisé ses corps et à ce moment-là l'énergie pourra passer.

Alors la fonction de se rendre les poings bleus, c'est quoi ?
C'est de se préparer vibratoirement à l'énergie, mais l'énergie…
Mais l’énergie, elle descend en son temps, l’être humain ne peut pas forcer les ajusteurs de pensée à entrer dans son intelligence sur le plan télépathique, c’est impossible parce que ces forces-là ne peuvent être conditionnées par l'Ego de l'être humain, parce que l’être humain découvrira un jour que son Ego est un aspect télépathique de l'Intelligence Universelle, non ajusté, de sorte que l'intelligence qu'il vit sur le plan humain, est constamment en rejet de la perfection de cette Intelligence, l'être humain refuse, rejette ! Non pas par ce qu'il veut le rejeter, mais vibratoirement l'être humain rejette constamment l'énergie, la vibration de cette intelligence qui veut passer en lui, ça c'est l'histoire de l'être humain, c’est l’histoire de l'être humain !

La preuve, il y a eu des initiations, vous savez un peu ce qu’est les initiations ?
Vous avez lu des livres, quels sont les êtres humains qui sont prêts à passer une Initiation Astrale ? Durant la période Egyptienne, durant la période Babylonienne, hein ? Très peu…
Pourquoi ?
Parce que c'est extrêmement pénible !
Pourquoi ?
Parce que ça forçait l’individu à faire face à la mort psychologique de son esprit pour retrouver la Vie sur un autre plan, et ça c'est en vertu des initiations qui ont été données à l'être humain par des êtres humains ! Alors l'être humain de demain devra vivre une initiation non pas donnée par des êtres humains, mais qui résultera de la préparation de cette énergie sur ses principes inférieurs, et c'est ce que j'appelle l'Initiation Solaire, et lorsque l'être humain vit cette Initiation Solaire il ne peut plus retourner en arrière !
Il ne peut plus l'arrêter cette Initiation, il ne peut plus se couper d'elle, parce que c'est le temps que la porte s'ouvre. C'est comme ça.

Alors en attendant, vous pouvez me harceler tant que vous voulez, pour que je vous dise que manger des beans joncs (plat à base de haricots) ça aide telle chose, et manger des raisins et du yoga en même temps ça fait telle chose, mais qu'est-ce vous voulez que je vous dise ?
Je vous dis que ça fait partie de la recherche de l'être humain, ça fait partie de son expérience, ça le prépare émotivement et mentalement à réaliser qu'il y a quelque chose en dehors de son Ego, en dehors de son point de vue, et que tout ceci est simplement mis en lui pour l'amener sur le plan vibratoire de son émotionnel et de son mental, à être réceptif à des énergies qui sont autres, mais dont lui ne connaît pas le but, le temps ni la raison !
Et qu'il connaîtra le but, le temps et la raison lorsque cela se fera, et lorsque cela se fera, il sera trop tard pour cet être humain d'appartenir à la 5ème race, il sera obligé d'être et d'emboîter le pas avec ceux qui sont déjà dans la 6ème.

Richard Glenn :
Mais……..mon approche était de dire, il faut prendre les moyens pour avoir la réponse, il faut…

Bernard de Montréal :
Je sympathise avec vous, (rires de la salle)
Je sympathise avec l'idée de prendre des moyens, je sympathise avec l’idée, je suis content que vous preniez des moyens, je suis content que tous les êtres humains de la Terre prennent tous les moyens, je suis content que tous les êtres humains attendent après Maitreya, je suis content ! C'est fantastique que tous les gens prennent les moyens !
Mais je vous dis que lorsque le temps sera venu pour l'être humain, ça se fera d'une façon individuelle, un être humain ! Un être humain et non une collectivité !
L'âge, l'âge nouveau ! L'être nouveau, c'est un individu qui a découvert son identité, par relation télépathique mentale supérieure avec l'Intelligence Universelle, pour dépersonnaliser son ancienne personnalité, lui redonner une nouvelle personnalité et continuer constamment jusqu'aux temps futurs à la transmutation de ses principes.

Richard Glenn :
Ben…c'est comme Noé, à condition qu'il se soit mis dans les conditions de recevoir...

Bernard de Montréal :
Noé ne s'est pas mis dans des conditions de recevoir !
Noé a été pris les culottes à terre ! (en québécois : par surprise)
Noé… Noé c’était un être humain de haute évolution par rapport à ce temps, Noé aujourd'hui il ne ferait pas de vieux os, mais dans ce temps-là, Noé était un être humain qui avait atteint un niveau d’évolution suffisamment élevé, pour pouvoir recevoir par télépathie des commandements, alors on lui a dit quoi faire et il a fait ce qu'il a fait et automatiquement il s'est sauvé des eaux !
C'est la même chose avec l'être humain moderne, mais dans le temps de la communication…
Noé n'a pas bâti son arche avant qu'il lui fut commandé de le faire, il a bâti son arche quand il lui fut commandé de le faire, et l'être humain construira son arche, quand il lui sera éveillé dans l'esprit !comment le faire….

Richard Glenn :
Mais Noé a été choisi parce que lui s'était mis dans la condition d'être un Juste, et il avait vécu en tant que Juste.

Bernard de Montréal :
Oui… et qu'est-ce ça veut dire être Juste ?
Noé venait d'une autre Planète, Noé c’était un être en évolution supérieure, c'était un être humain qui était au-dessus des humains, c'était un être humain qui avait un Sony au lieu d'avoir un RCA Victor (tourne disques). (Rires dans le public)

C'était ça Noé ! On a toujours dit : il est juste, il n’est pas juste, il est spirituel, ce sont des mots !
Noé était un être humain qui venait d'une autre Planète qui avait un cerveau qui répondait à une fréquence qu'en général les humains n'ont pas, c'était ça Noé…
Les prophètes, tous ces humains c’est la même chose, ils ont des radios qui sont faites différemment, pourquoi ? Parce qu'ils ont une évolution plus avancée, c'est pour cela qu'à la fin du cycle il y aura un petit nombre d'humains sur la Terre venant de différentes nations, qui pourront passer d'un stage d'évolution à un autre, les autres seront obligés de périr, c'est normal ! Nous avons des sentiments, nous avons des sentiments… nous sommes faits de sentiments…

Richard Glenn :
Est-ce que Bernard vient d'une autre Planète?

Bernard de Montréal :
Moi je viens de Montréal. (Rires dans la salle et BdM s’amuse également)

Je viens de Montréal, et je vis dans le nord.
Tous les humains sont comiques. C'est comique l'humain !

Richard Glenn :
C'est qu’il y a deux attitudes devant ce que j'entends de Bernard… est-ce que je peux prendre trente secondes pour le dire ? RG rit intérieurement) Il y a l'attitude de celui qui va suivre Bernard et qui dit dans ce qu'on entend de Bernard …"laisse toi faire, un beau jour on te choisira peut-être, tu vas être frappé par la Lumière…

Bernard de Montréal :
(Coupant la parole) Qui est-ce qui a dit ça ?

Richard Glenn :
(Poursuivant imperturbablement) C’est une des deux attitudes, et l'autre attitude, c'est ce que moi j'essaie de dire, placez-vous dans des conditions pour être frappés par la Lumière, parce que Bernard, pour avoir été qu'il est aujourd'hui, il y a...

Bernard de Montréal :
(Recoupant la parole) Je n’ai jamais rien fait ! (La salle rit)

Richard Glenn :
Laisse-moi le temps de parler… (La salle rit et s’amuse de cet échange et de leur complicité)

Bernard de Montréal :
Non, ça c’est…je comprends, ça ne fonctionne pas comme ça, moi je n'ai jamais rien fait, je n'ai jamais rien fait.

Richard Glenn :
Sauf de lire beaucoup.

Bernard de Montréal :
Oh ben… je suis allé à l'école comme tout le monde, c'est normal, faut aller à l’école…

Richard Glenn :
Tu as travaillé dans des librairies et avoir même une librairie.

Bernard de Montréal :
Oui… oui…

Richard Glenn :
Un gars qui a tout lu, tous les livres qu’il y avait d’écrits sur l'ésotérisme et qui connaissait tous les auteurs et tous les contenus de livre ésotériques peut pas passer à côté de l'information essentielle, et d’être dans les conditions pour être branché un jour sur la Lumière. Et tout le monde peut le faire !

Bernard de Montréal :
Non ! non, j'ai commencé à m'intéresser à l'ésotérisme après, j'ai voulu ouvrir une librairie, ça n'a pas fonctionné, ensuite j'ai travaillé dans une librairie pendant un certain nombre d'années parce qu'il n'y avait pas grand-chose que je pouvais faire, et à partir de ce moment-là j'ai commencé à entrer des livres ésotériques dans la librairie, parce que j'ai reconnu que les livres ésotériques étaient de plus en plus en demande, et si d'ailleurs, si on m'avait écouté dans la compagnie où j'étais, j'aurais rentré beaucoup plus de livres ésotériques que ceux-ci, mais déjà le travail était commencé.

Richard Glenn :
Mais vous n'avez pas l'air d'admettre qu’on puisse se placer en condition, parce qu’à ce moment-là il y a toute une différence entre dire aux gens "attendez béatement d'être branchés" parce qu'à ce moment-là vous ne pouvez pas savoir qui vous rejoint et par quels moyens vous êtes branchés pour devenir des robots, alors que l'autre situation, c'est de dire aux gens "placez-vous dans des conditions, puis dans la condition dans laquelle vous serez placé, vous ne risquez pas d'être branché par n'importe qui, vous serez branché par ceux que vous aurez choisis dans la condition où vous vous serez placé pour être branché" c'est…

Bernard de Montréal :
Mais c'est ça que les gens font… les gens font selon leur expérience, selon leur tempérament et leur caractère, leur naïveté, n'oubliez pas que les gens doivent faire leur expérience, ils font leur expérience à tous les niveaux, et selon leur expérience, ils se placent comme vous dites dans une certaine lumière, mais ce n'est pas fini, quand je dis, moi, que la spiritualité c'est la fin de l'être humain ancien, et que dans l'être humain nouveau la spiritualité n'existe plus, mais c'est une échelle, c'est une étape, c’est une marche qui est nécessaire à l'être humain, qui fait partie de cette pulsation intérieure qui le rejoint, parce que, qu'est-ce que c'est dans le fond que la spiritualité ? C'est le plus petit rapport possible qui existe entre l'être humain et les Intelligences, mais ce n'est pas encore de l'Intelligence.

Richard Glenn :
Il y a des gens qui pensaient que la soirée se finissait au chronomètre, tant pis pour eux. Mais Bernard ……

Bernard de Montréal :
L’être humain doit passer du matériel au spirituel, du spirituel à la Conscience Pure, ça fait partie de l’évolution.

Richard Glenn :
Parfait ! Là, je suis d'accord avec ça, mais là où je n'accroche plus, c'est de dire aux gens : « Attendez, ça va vous arriver peut-être un jour »

Bernard de Montréal :
Mais ! Ce n'est pas ce que je dis aux gens ! Je ne dis pas aux gens d'attendre !
Je dis aux gens, que les expériences qu'ils vivent font partie de leur expérience, et que ceux qui doivent vivre le contact avec le Supramental, la Conscience Supramentale, vont le vivre, ils ne peuvent pas passer à côté, parce que déjà ils ont été préparés, ils ont été préparés durant cette vie, ils ont été préparés pendant d'autres vies et la fin du cycle est la culmination de leurs expériences, et ce qu'ils vivent aujourd'hui sur le plan de l'expérience… Je vais vous donner un exemple :

Prenez les gens qui ont tendance à aller facilement en Astral, pourquoi ? Ils vont facilement en Astral et se détachent facilement parce que la vibration en eux, à cause de leur niveau d'évolution est suffisamment intense pour qu'ils sortent !
L’esprit a besoin d'un autre espace mais ce n'est pas fini, un jour ils reconnaîtront que ce n'est pas en Astral qu'ils doivent aller, c’est sur un autre plan, mais en attendant, le fait d'aller en Astral amplifie leur expérience spirituelle et cette amplification-là est bonne car elle fait partie de leur condition.
Ce que vous ne comprenez pas, c'est que vous ne voyez pas la différence entre une condition évolutive individuelle, et une préconception philosophique ou spirituelle. Il y a une différence !

Un être humain qui est dans une condition d’évolution, un être humain qui est prêt ne le sait même pas… !
Un jour vient, il est frappé, et la transmutation se fait.
Alors, la condition de l'évolution, l'être humain la réalise lorsqu'il est frappé… alors il est frappé, et il s’aperçoit que… il se dit pourquoi ? Pourquoi moi ? C'est la réaction normale de son Ego, mais l'être humain qui a une préconception de l'évolution, c’est un être qui est encore à la recherche de… et peut être que sa préconception est un support psychologique pour lui, pendant quelques années, jusqu'au jour où il sera frappé par cette énergie. Alors, il n'y a pas de problème de recherche, que les êtres humains recherchent, c'est normal, ils ne peuvent pas faire autrement, quand ils bouent à l’intérieur sur le plan mental, sur le plan spirituel, sur le plan émotionnel, tu dois faire quelque chose, l'énergie elle est canalisée, mais ce que je dis c'est que…

Fin de l’enregistrement.

 

ΩΩΩΩΩΩΩ