Bernard de Montréal

Richard Glenn

Les artisans du futur (1ère partie)


Richard Glenn :
Le sujet de ce soir : Les artisans du futur – dès qu’on utilise le terme artisan, il semble que ce soient des gens qui font les choses avec leurs mains, avec leur âme, avec leur potentiel, avec leurs capacités très personnelles. Deux artisans en menuiserie vont faire des meubles, mais pas tout à fait de la même façon, deux artisans en céramique vont faire des pots, mais pas tout à fait de la même façon, les artisans du futur si je me base sur le passé, ont souvent été dans le passé des humains ordinaires, très simples, pas des supers stars, Noé qui a été épargné d’un déluge, c’était un type comme tout le monde, Lot, qui a été épargné des destructions de Sodome et Gomorrhe c’était encore une fois un type ordinaire, on dit "un juste", mais en dehors du fait qu’il est juste, c’est un bonhomme qui gagnait sa vie comme tout le monde, et le Christ qui est venu sur la Terre est issu d’une famille encore une fois ordinaire alors, les artisans du futur, ceux sur lesquels le monde de demain va se développer, va surexister aux événements sont probablement des gens ordinaires, qu’en pensez-vous Bernard de Montréal ?

Bernard de Montréal :
Boh, boh……
Si on veut parler des artisans du futur, de l’humain de demain, il faut avoir un point de vue, il faut connaître un point de vue, qui permettra à ces humains de s’actualiser, de s’exécuter sur le plan matériel, et on est obligé de prendre le point de vue de la fin du cycle, on est obligé d’expliquer un peu la fin du cycle, pour faire comprendre comment ces êtres humains, ces artisans du futur, pourront œuvrer et de quelle source d’énergie ils se serviront et comment ils opéreront sur le plan humain et sur le plan de l’intelligence.
Alors il faut à un certain moment, faire descendre le voile qui sépare la civilisation moderne, la 5ème sous-race de l’humanité, et regarder derrière le voile où prend naissance une nouvelle civilisation, une 6ème race, et comprendre les événements de la scission de la 1ère période contre la 2ème, qu’est-ce qui se produit ?

Lorsque le cycle va se terminer sur le globe, il sera essentiel pour l’humanité, pour l’évolution de l’être humain qu’il y ait une perturbation en profondeur, une perturbation qui permettra l’ouverture de nouveaux centres d’énergie dans l’être humain, et ces nouveaux centres d’énergie, seront les canaux par lesquels passera une énergie nouvelle que l’être humain ne connaît pas aujourd’hui, qui ne fait pas partie de notre involution, et c’est de cette énergie que ces artisans se serviront pour créer.

Maintenant, lorsqu’un cycle arrive à sa fin, que ce soit la fin de l’Atlantide ou que ce soit la fin de la Lémurie, ou que ce soit la fin de la 5ème sous-race de l’être humain, la perturbation est d’ordre Cosmique, c’est-à-dire qu’elle est conditionnée par des facteurs qui sont Cosmiques, qui sont au-delà du rationnel, qui sont au-delà du probable, mais qui font partie d’une certitude catégorique, causée ou mise en vigueur par la relation qui existe entre le monde matériel et le monde invisible.

L’être humain aujourd’hui dans notre civilisation contemporaine, n’est pas en contact ou n’est pas au courant ou ne connaît pas le monde invisible, de sorte qu’il n’a pas conscience qu’il existe dans l’Univers différents plans d’énergie et d’Intelligence, et que l’Univers est subdivisé en paliers hiérarchiques qui dominent effectivement et en fin de compte l’évolution globale de la planète Terre, et lorsque vient le temps pour que l’être humain ait accès à un nouveau plan d’évolution, à une nouvelle énergie, il doit vivre ce que l’on peut appeler une mutation, et c’est dans le cadre de la mutation que l’on peut comprendre l’exécution créative des humains de la 6ème race ou de ces artisans de l’avenir. Mais pour comprendre la mutation, il faut la comprendre d’un point de vue qui n’est pas personnel, c’est-à-dire d’un point de vue qui est imposé à l’être humain, par certains moyens et qui lui permettent de reconnaître que lorsque le temps est venu pour qu’une civilisation passe d’un stage à un autre, les Forces de l’invisible doivent effectivement se matérialiser, c’est-à-dire que l’être humain doit en prendre conscience.

Et lorsque l’être humain prend conscience de ces Forces-là, de ces Intelligences, de ces Puissances, automatiquement sa psychologie s’altère, et il se produit en lui une mutation, c’est-à-dire que les vibrations naturelles de ses neurones changent et automatiquement il a accès à une plus grande capacité d’absorber l’énergie de ces Intelligences, pour pouvoir plus facilement s’intégrer à leur plan d’évolution, qui est en dehors de la matière et qui n’est pas soumis aux Lois de la matière, et travailler avec ces Intelligences, pour qu’il puisse bénéficier en tant qu’humain, d’une civilisation qui n’est pas soumise aux défaillances de l’intellect ou de sa nature astrale inférieure, et pour qu’il puisse construire une civilisation qui est constamment en évolution et qui puisse éventuellement l’amener à un stage de réalisation Cosmique suffisamment avancé, pour que l’être humain un jour, soit totalement indépendant de l’atome.

Alors, les artisans du futur devront comprendre que la nature humaine, est une nature qui leur a été imposée depuis le début de l’involution, c’est une nature qui leur a été imposée par un mécanisme fondamental, qui a été extrêmement développé au cours de la 5ème sous-race, et ce mécanisme, c’est le mécanisme de la pensée.
De sorte que les artisans du futur reconnaîtront que leurs frères anciens, les humains qui ont précédé à leur temps, à leur période, étaient forcés de penser d’une certaine façon, afin de pouvoir concentrer leur énergie dans la matière, afin de pouvoir éventuellement exploiter la matière dense et en trouver et en définir des lois mécaniques, et cette expérience ancienne, qui dure jusqu’à aujourd’hui, devait amener ces humains un jour, au plafond scientifique, c’est-à-dire à ce stage, où l’être humain ne pouvait plus comprendre parfaitement les lois de la matière, parce qu’il avait commencé à travailler avec des Forces dont il ne connaissait pas l’infrastructure et les lois infrastructurelles, qui appartiennent au monde que connaîtront les artisans de l’avenir, que l’on peut appeler le Monde Ethérique.

Les artisans de l’avenir ne travailleront pas seulement sur le plan matériel, ils seront sur le plan matériel parce que l’évolution de l’humanité n’est pas terminée, et l’être humain doit encore parfaire la relation entre son mental, son émotionnel, son vital et son physique, mais les artisans du futur auront un autre principe actif en eux, et ce principe leur permettra d’être à la fois capable de regarder dans le monde invisible comme ils sont capables de regarder dans le monde de la matière, et ceci permettra à l’être humain de vivre deux vies à la fois, une vie matérielle mais qui sera surplombée, qui sera vue, comprise et synthétisée dans une intelligence qui ne sera pas formalisée par le rapport existentiel des valeurs objectives de sa pensée cartésienne, et des valeurs subjectives de son émotionnalité, de son astralité, qui conditionnent sa personnalité et qui l’empêchent de pouvoir recevoir en lui - à la hauteur de son évolution - l’énergie qui est Cosmique mais qui ne peut pas percer, parce qu’il y a en lui un Ego qui est entouré d’une couche d’énergie, qui empêche cette énergie de pénétrer, et l’humanité en général, quand je dis l’humanité en général, je dis tous les humains, mais lorsque je parle des artisans du futur, je parle de ces quelques humains, quelques centaines de milliers d’être humains, qui deviendront plus nombreux avec les années, avec les siècles, mais au début, ces quelques individus répartis dans différentes nations qui auront la capacité - à cause de leur évolution - de subir le choc de transmutation, de subir le choc terrible qui se produit lorsqu’un humain, a été ou s’est identifié pendant des siècles, ou s’est identifié pendant une vie personnelle, à une condition de vie qui le rapproche de la matière et qui l’empêche de connaître l’invisible, comme si l’invisible c’était quelque chose d’absolument extraordinaire ou quelque chose que l’on reconnaît seulement lorsqu’on a franchi les portes de la mort, ce ne sera pas ainsi.

Parce que les artisans de l’avenir, du futur, seront des humains qui connaîtront les Lois de la mort, ils les connaîtront parce qu’ils auront, s’ils le désirent, la facilité ou la faculté de visiter les mondes de la mort, mais ils ne seront pas intéressés aux mondes de la mort, parce que dans le monde de la mort il n’y a que de la mémoire existentielle et expérimentale, tandis que ces humains ne vivront qu’en relation avec le plan matériel, mais exécuteront créativement leurs énergies dans le monde éthérique, pour éventuellement condenser cette énergie, ces formes, et les rapporter dans la matière pour que ces formes servent à spiritualiser le monde matériel de la planète Terre.

De sorte que ces humains vivront une vie beaucoup plus longue et vivront une vie qu’ils pourront comprendre parfaitement et qui sera totalement détachée du monde de la mort, la mort astrale, la mort qu’aura connue l’humanité ancienne, la mort que connaissent les animaux, autrement dit la mort qui est vécue expérimentalement sur un plan de conscience inférieure tel que chez l’humain, ou sur un plan de conscience encore plus inférieure tel que chez l’animal ou chez la plante ou chez le minéral, autrement dit, la mort n’existera plus telle que nous la connaissons aujourd’hui, parce qu’elle ne sera plus nécessaire, et elle ne sera plus nécessaire parce que lorsque l’être humain entrera dans le monde de l’éther - qui est un monde qui est sous-jacent et un corollaire du monde mental - il aura l’Intelligence, c’est-à-dire qu’il sera dans un courant d’énergie, qui lui permettra de soutirer instantanément, dans sa vie, l’information dont il a besoin pour connaître les Lois du Cosmos, de sorte que l’être humain n’aura plus besoin de mémoire expérimentale, il n’aura plus besoin de mémoire existentielle, autrement dit, il n’aura plus besoin de son âme ancienne, il n’aura plus besoin de l’âme qui a servi au cours de l’évolution, à l’amener petit à petit au cours des millénaires, à un développement éventuel, qui se concrétise dans la vie d’aujourd’hui, comme le perfectionnement très avancé d’un Ego raisonnable, mais totalement irraisonné.

Et à ce moment-là, n’ayant plus besoin de l’âme, de la mémoire de l’âme, la transmutation permettra à l’être humain de se servir de l’énergie de l’âme, et c’est de l’énergie de l’âme qu’il construira un autre véhicule qu’on appelle le corps morontiel, et c’est avec ce véhicule qu’il parcourra les espaces éthériques et qu’il construira dans ces mondes, les formes dont il a besoin pour ses frères qui sont sur le plan matériel, et qui sont encore dans le besoin d’un certain support évolutif, et ces frères ce seront les différentes nations, les différentes nations qui n’auront pas totalement compris la relation entre le cosmique et le planétaire, mais des nations qui auront été tout de même extrêmement secouées sur les plans politique et économique, par les événements de fin de cycle qui retarderont instantanément toute la civilisation mondiale, et qui plongeront l’humanité entière dans un effroi psychologique tellement grand, que beaucoup d’humains sur la Terre voudront plutôt mourir, que continuer une existence dont ils ne connaîtront pas l’avenir possible et prochain.

Alors ces artisans du futur ne seront pas appelés artisans, ces humains seront des scientifiques, mais ils seront des scientifiques dans la nature parfaite du terme, c’est-à-dire que ce seront des humains qui comprendront instantanément la nature de leur travail, quelle que soit la nature de leur activité, parce qu’ils n’auront plus à penser pour agir, puisqu’ils seront dans une conscience élevée de la Conscience Planétaire, que l’on peut appeler, ou que l’on appellera ou que l’on appellera même pas dans ce temps-là, la Conscience Cosmique.

Mais la Conscience Cosmique, ce n’est pas la Conscience Universelle, il y a une différence importante et très imposante entre les deux, ces scientistes de l’avenir auront la Conscience Cosmique et il y aura d’autres êtres humains qui auront une Conscience Universelle, et ceux qui auront la Conscience Cosmique feront partie de la 6ème race de l’humanité, qui se développera au cours des siècles, qui fera ses erreurs et qui éventuellement arrivera à son terme et donnera naissance à une nouvelle race, qui sera la 7ème et la dernière de la Terre, et ceux qui viendront de cette nouvelle race seront les Humains-Esprit, mais, si on demeure dans le cas de la 6ème , il y aura des humains qui auront une Conscience Cosmique, c’est-à-dire qu’il y aura des humains qui seront capables de communiquer facilement avec l’Intelligence, et qui pourront connaître les Lois de l’Intelligence et qui ne seront pas dupes de l’Intelligence à cause de leurs émotions, mais il y aura aussi d’autres humains, dans un nombre beaucoup plus restreint, qui auront une Conscience Universelle, c’est-à-dire que des humains qui seront venus sur la Terre expressément pour engendrer sur la Terre des courants de Forces et de pulsions, ou d’impulsions, pour préparer la venue sur la Terre de la 6ème race de l’être humain, et ces êtres humains feront partie du Gouvernement Invisible de la Terre et ils n’auront aucune relation avec l’humain de la 6ème race, mais ils seront présents sur la planète Terre comme ils l’auront toujours été, mais ils le seront d’une façon beaucoup plus ouverte qu’ils ne l’auront été par le passé.

Alors les artisans comme vous les appelez, seront en fait des scientifiques, et leur pré-science - parce qu’à ce moment-là, la science sera une pré-science - leur pré-science sera très puissante, et très grande et très effective, parce qu’ils n’auront plus l’Ego planétaire et n’ayant plus l’Ego planétaire ils ne seront plus dans la liberté psychologique de l’être humain ancien, mais ils auront une liberté nouvelle, qui proviendra de leur relation étroite avec cette Conscience Cosmique, qui leur dictera la nature même des choses, parce que ne pouvant plus penser par eux-mêmes, ils recevront constamment de l’information les programmant à l’exécution de l’Intelligence qui sera en accord et en parfaite harmonie avec le plan mondial, galactique et planétaire de ceux qui font partie de ceux que l’on peut appeler les Eternels, il y aura l’être humain… d’ailleurs sur le plan matériel sur d’autres Galaxies, l’être humain à 3 phases d’évolution :

L’humain doit d’abord être mortel - ensuite il devient immortel - et ensuite il devient éternel, et les humains qui feront partie de ce Gouvernement Invisible, feront partie de cette couche de l’humanité que l’on appelle les Immortels, ceux qui entreront ou qui feront partie de cette nouvelle race de ces scientistes, au début, commenceront à vivre des vies beaucoup plus longues qu’auparavant, parce que la science sera une science éthérique, c’est-à-dire que ce sera une science qui pourra comprendre parfaitement toutes les modalités énergétiques de l’être humain, c’est-à-dire que le corps émotionnel, le corps mental, le corps vital, le corps physique seront totalement intégrés à une autre principe d’énergie, que ces gens au début ne connaîtront pas, mais qu’ils connaîtront au cours de la 7ème race, de sorte que c’est simplement au cours de la 7ème race que l’on dira que l’humanité sur la Terre est une race d’Immortels.

Au début il y aura la période de transition où les années de vie seront de plus en plus grandes, l’humain vivra facilement 150 - 200 années, et éventuellement il devra disparaître du plan matériel, mais non pas pour recouvrir le droit à l’immortalité, mais pour recouvrir le droit à demeurer dans l’éthérique, les Immortels seront ceux qui auront le pouvoir de demeurer dans l’éthérique et dans la matière à volonté, ceux qui seront dans la phase antérieure à ce développement futur de l’humanité, vivront une vie plus longue et auront la capacité d’aller dans l’éthérique mais, ils n’auront pas la capacité de maintenir une double vie, c’est-à-dire la vie matérielle et la vie éthérique soutenue par la Force Mentale de l’Ether et il y aura les autres qui sont en petit nombre, qui font partie de la Grande Hiérarchie Cosmique - ceux que certains appellent certains Êtres de Lumière, qui font partie des Eternels - et ce sont ces Êtres-là, qui ont la responsabilité, qui ont la disposition, qui ont le savoir, qui ont la puissance, qui ont, non pas la sagesse parce que la sagesse n’existe pas dans ces sphères, mais qui ont le discernement parfait de la limite totale de leur Conscience Supérieure, c’est-à-dire qu’ils ont la capacité de comprendre totalement leurs limites, et connaissant parfaitement leurs limites, ils connaissent complètement les conditions des limites de l’évolution à laquelle ils travaillent, et connaissant parfaitement les limites de l’évolution à laquelle ils travaillent, ils sont capables de totalement comprendre la nature même de leur Intelligence et comprenant parfaitement la nature même de leur Intelligence ils n’ont pas besoin d’avoir accès dans le Cosmos de leur Univers, à aucun Être au-dessus d’eux. De sorte que ces Eternels n’ont pas à remplir la fonction de l’être humain, qui est une fonction divinatoire, une fonction qui les force à rechercher, à cause de la nature de leur Ego, un support absolu que vous appelez Dieu, ces Êtres font partie d’un certain nombre d’Êtres, et la catégorie ou la mentation de ces Êtres est supérieurement intelligente, elle est totalement parfaite et elle fait partie, dans un sens que je pourrai plus tard expliquer, de ce que les humains sur la Terre encore dans un langage primitif et émotif appellent la Conscience Christique.

Richard Glenn :
L’utilisation du terme artisan, me faisait penser justement à des êtres humains qui font quelque chose, ces êtres qui vont subsister aux éléments ou aux événements comme vous dites, de la fin du cycle, dont j’essayais de demander tantôt, si c’étaient des êtres comme tout le monde, pas des gens choisis pour des raisons économiques ou pour des raisons mentales ou autres, devront faire quelque chose, et j’aimerai savoir ce qu’ils ont à faire, et comment savoir quoi faire ?
Parce que je repense à Noé, Noé qui a su quoi faire au moment où il s’est passé des choses sur la Terre, ou finalement cela n’a été que quelques uns qui ont été épargnés, a su quoi faire et il y a quelqu’un qui lui a dit quoi faire aussi.

Bernard de Montréal :
Alors vous venez de répondre à votre question.

Richard Glenn :
Alors, qui lui a dit quoi faire ?

Bernard de Montréal :
Noé était en contact avec l’invisible, et c’est de l’invisible qu’il a reçu l’information, l’humain de la 6ème race sera en contact avec l’invisible et c’est de l’invisible qu’il recevra l’information.

Richard Glenn :
Et comment savoir si cet invisible qui communique, c’est le bon ? Puisqu’il est invisible…

Bernard de Montréal :
Le problème de l’être humain, c’est le problème du bien et du mal, les humains sont pognés (pris) dans le bien et mal, parce qu’ils ont de l’émotion, lorsqu’ils seront intelligents il n’auront plus d’émotion et lorsqu’ils n’auront plus d’émotion, ils n’auront plus besoin du bien et du mal, ils ne souffriront pas du bien et du mal, ils n’auront plus la crainte du bien et du mal, et lorsqu’on n’a plus la crainte du bien et du mal c’est parce qu’on est dans l’intelligence du bien et du mal, et quand on est dans l’intelligence du bien et du mal, on est dans l’intelligence du bien et du mal…
(Rires dans la salle)

Richard Glenn :
Mais dans chacun des cas de ceux qui ont été épargnés de certains événements dans le temps passé, on a souvent dit ce sont des Justes, qu’est-ce qu’un Juste ?

Bernard de Montréal :
Les Justes, le terme Juste… les Justes sont quoi ? Ce sont des Egos qui sont évolués, ce sont des Egos qui respectent la règle du jeu et la règle du jeu c’est une règle d’un jeu cosmique et il y a des humains sur la Terre qui sont Justes parce qu’ils vivent leur vie selon les Lois Cosmiques, c’est-à-dire qu’ils vivent leur vie selon les lois qui déterminent les relations entre l’être humain et l’invisible, un humain qui vit sa vie selon les lois qui déterminent les relations entre l’être humain et l’invisible, automatiquement il est un Juste parce qu’il ne peux pas être injuste… C’est l’inconscience de l’humain qui fait qu’il est injuste, il est injuste parce qu’il est ignorant, et l’ignorance provient de quoi ?
De fait ! De quel fait ? Elle provient du fait que l’humain pense qu’il pense, lorsque l’être humain aura mis de côté cette stupidité de penser qu’il pense, il entrera dans l’intelligence, il cessera d’être injuste et il sera un Juste… (Amusements dans la salle)

Richard Glenn :
Mais cet homme qui autrefois a construit son arche de Noé, cet humain d’aujourd’hui qui est un humain comme tout le monde, comment saura t-il quoi faire ?

Bernard de Montréal :
Il le saura parce qu’il sera en relation vibratoire avec l’Intelligence.

Richard Glenn :
Parce qu’il sera Juste ?

Bernard de Montréal :
C’est parce qu’il sera juste qu’il sera en relation vibratoire avec l’Intelligence, autrement dit c’est parce qu’il aura un certain niveau de conscience.

Richard Glenn :
Alors comment développer ce niveau de conscience ?

Bernard de Montréal :
Les humains s’imaginent que la conscience c’est un peu comme quelque chose qu’on va chercher à la foire, on peut aller à la foire chercher la spiritualité, on peut aller à la foire chercher des philosophies, mais la conscience c’est une relation vibratoire entre l’Energie Cosmique et l’être humain et on ne peut pas aller à la foire chercher cette Energie, l’humain qui est prêt sur la Planète, qu’il soit de n’importe quelle nation, si son temps est venu pour qu’il se fasse en lui cette relation vibratoire, elle se fera, peut-être qu’auparavant il sera obligé d’aller à la foire parce qu’il ne sera pas dans la conscience, il ne sera pas dans l’intelligence de son avenir, ça fera partie de son expérience, ça fera partie de sa sensibilité, d’ailleurs la spiritualité de l’humain fait partie de sa sensibilité, un être humain qui cherche spirituellement dans le monde, dans toutes les philosophies quelconques, ça fait partie, ça dénote sa spiritualité et sa sensibilité, mais lorsqu’il qu’il entre dans l’Intelligence il n’a plus besoin de ceci, l’intelligence ça fait partie de l’involution, ça ne fait pas partie de… c’est-à-dire que la spiritualité fait partie de l’involution, ça ne fait pas partie de l’évolution, dans l’évolution c’est l’Intelligence qui prédomine, ce n’est pas l’intellect.

Richard Glenn :
Tantôt, vous nous avez parlé d’une transformation de l’énergie qui passe dans les neurones de l’être humain, est-ce que la conscience est proportionnelle à la qualité des neurones des individus ?

Bernard de Montréal :
Si la conscience est proportionnelle à la qualité des neurones des individus ?
La conscience… un humain qui doit vivre le contact avec l’invisible ou qui doit vivre le contact avec ces Forces doit avoir un corps physique, un corps matériel, un cerveau en bonne santé, sans cela la connexion ne se fait pas, si votre radio ou si votre transistor dans votre radio est brisé, vous ne recevrez pas les ondes de CKVL, ce n’est pas que CKVL n’est pas là, c’est vous qui avez quelque chose dans le cerveau, dans la radio, qui ne fonctionne pas.

Richard Glenn :
Alors, est-ce qu’il y a des techniques de méditation, des nourritures végétariennes plus que macrobiotique… ?

Bernard de Montréal :
Ça, ça fait partie de la couleur de la radio. (Rires dans la salle)

Richard Glenn :
Mais les neurones, c’est quelque chose de physique, biologique, ce sont des cellules qui ont besoin d’oxygène, qui ont besoin de certains minéraux, qui ont besoin de certaines protéines, alors, est-ce qu’il faut être végétarien, macrobiotique, etc. ?
Çà, ça donne des vitamines, ça donne des protéines, ça donne de l’oxygène etc.

Bernard de Montréal :
Tout le monde s’occupe de la couleur de la radio... Tout le monde se… tout le monde… si vous avez des neurones, vous avez des neurones ! Votre cerveau il est… si votre cerveau est parfait, et si votre Ego est évolué il y aura connexion automatique, il ne s’agit pas pour l’être humain de s’inquiéter si la connexion va se faire ou si elle ne va pas se faire, il y a des gens qui ont de meilleures radios que d’autres, çà, ça fait partie de l’évolution de l’Ego mais de là à s’inquiéter si on devrait faire ci ou si on devrait faire ça, çà, ça fait partie de la personnalité de l’humain, ça fait partie de la culture, ça fait partie des tendances spirituelles de l’être humain, ça fait partie du tempérament de l’individu, ça n’a rien à faire avec les Forces Cosmiques, si les Forces Cosmiques veulent se manifester dans l’humain, qu’il ait une radio bleue ou une rose ou une jaune, elles vont automatiquement faire la connexion, et à ce moment-là, la radio ne sera plus bleue, ne sera plus jaune et elle ne sera plus rose, elle sera blanche.

Richard Glenn :
Mais vous nous avez dit tantôt que le neurone c’est un peu comme le transistor, et si les transistors sont défectueux évidemment on ne peut pas recevoir CKVL, même si CKVL est là…

Bernard de Montréal :
Oui, c’est juste.

Richard Glenn :
Alors, donc les neurones sont très importants et il faut que la personne soit en forme

Bernard de Montréal :
Oui effectivement, mais l’humain, quand il vient au monde il est en bonne santé.

Richard Glenn :
Tous les humains sont également en bonne santé…

Bernard de Montréal :
Non !

Richard Glenn :
Alors pourquoi il y en a qui naissent infirmes, et d’autres qui sont en bonne santé ?

Bernard de Montréal :
Parce que cela fait partie de leur mémoire, il y a des humains qui doivent vivre certaines expériences parce qu’ils n’ont pas fini leur évolution, il y a dans l’humain deux parties, il y a une partie semi consciente qu’on appelle l’Ego et il y a une partie totalement consciente qu’on appelle l’Esprit, et la fonction de l’Ego sur la Terre, c’est de rendre, de libérer l’Esprit, et lorsque l’Esprit est libéré cela veut dire que l’Ego devient totalement conscient, mais cela dépend de l’évolution de l’Ego, tous les humains ont des esprits qui sont très conscients parce que l’Esprit c’est de l’Intelligence, mais tous les esprits n’ont pas des Egos qui leur permettent d’être libérés.

Alors il faut que l’Ego soit évolué, et lorsque l’Ego vient dans la matière, lorsqu’il s’incarne il vient avec des corps qui sont proportionnels à son évolution, un Ego qui est très évolué va venir sur le plan matériel avec des corps où les principes, mental émotionnel, vital et physique sont en bonne santé et sont bien construits, parce que l’Ego construit les corps avec de la Lumière lorsqu’il est sur les autres plans, alors, le corps mental se construit avec de la Lumière, le corps émotionnel avec de la Lumière, le corps vital avec de la Lumière et le corps physique c’est aussi un corps de Lumière, mais on ne le voit pas, alors c’est une énergie qui est très dense (coupure d’enregistrement)
(Reprise)…plus il est évolué et plus il est artisan si vous voulez, plus il construit un corps parfait et à ce moment-là, ben ce qui vient ensuite est simplement une condition de son plan de vie et il n’a pas à se casser la tête.

Richard Glenn :
Alors donc, on a tous chacun un Ego qui a fait notre corps, mais on ne l’a pas choisi cet Ego-là

Bernard de Montréal :
Ce n’est pas une question ça, que vous me demandez, on n’a pas choisi cet Ego-là… on est ce que l’on est ! Et ce que l’on est, c’est ce que l’on sent et ce que l’on sent fait partie de notre mémoire et notre mémoire fait partie de ce qui a été vécu dans le passé, c’est-à-dire que l’Ego de l’être humain n’est pas pur !
L’Ego de l’être humain est contaminé par ce que j’appelle le périsprit, l’Ego de l’être humain est contaminé par une couche d’énergie autour de lui, et cette couche d’énergie un jour elle doit sauter, elle doit disparaître, et lorsqu’elle disparaît cette couche d’énergie, il y a une relation vibratoire entre l’Ego, c’est-à-dire la partie mentale de l’être humain, la partie émotionnelle de l’être humain, la partie vitale et physique de l’être humain, et la connexion entre l’Energie Cosmique et c’est cela qui amène l’être humain à un autre niveau de mutation.

Richard Glenn :
On n’est ce que l’on est… ce que l’on est en essence évidemment, mais, est-ce que l’Ego avant d’être né, avant d’être incarné, est en relation avec des Êtres qui peuvent l’orienter et lui permettre d’évoluer ?

Bernard de Montréal :
Oui, l’Ego avant la naissance, était dans le monde de la mort, mais l’Ego dans le monde de la mort n’a pas accès à tout, parce que le monde de la mort ce n’est pas le monde de l’Intelligence, le monde de la mort c’est un monde spirituel, et l’Ego lorsqu’il est dans le monde de la mort n’a aucune compréhension des Lois de l’Intelligence, c’est lorsqu’il vient dans la matière et qu’il fusionne avec l’énergie qu’il commence à comprendre les Lois de l’Intelligence, c’est pour cela que la fusion se fait toujours avec le mortel, elle ne se fait pas avec le décédé, le décédé doit revenir quelque part dans le temps, sur une planète quelconque, que ce soit sur la planète Terre ou que ce soit dans une autre Galaxie, dans cette Galaxie, mais sur une autre planète, il doit revenir dans la matière, il faut qu’il y ait une connexion entre le Cosmique, autrement dit la plus haute vibration dans le Cosmos et la plus basse vibration dans le Cosmos, et ce n’est pas dans la mort.

Alors l’Ego doit revenir, et selon son évolution… il y a des Egos qui ne veulent pas revenir dans la matière, ils sont beaucoup mieux là-bas, parce que là-bas ce sont des plans spirituels, c’est beau… des belles montagnes, ba ba ba ba ba ba ils s’amusent mais ils n’apprennent rien. Alors, les Egos doivent un jour revenir dans la matière, mais quand on est dans ces plans et qu’on n’a pas suffisamment d’intelligence expérientielle et que la relation entre l’Ego et son âme n’est pas parfaitement développée, à ce moment-là l’Ego il est là, il est bien, mais un Ego qui a une relation avec l’âme très développée, parce qu’il a beaucoup souffert ou parce qu’il a extraordinairement vécu dans le passé, à ce moment-là il veut revenir dans la matière, parce qu’il veut parfaire sa relation avec l’âme, c’est-à-dire qu’il veut parfaire sa relation avec sa mémoire, c’est-à-dire qu’il veut en arriver un jour à posséder totalement cette mémoire de l’âme, et lorsqu’il en arrive à posséder parfaitement cette mémoire de l’âme, il est capable de se construire des corps extrêmement subtils et lorsqu’il vient dans la matière à ce moment-là il est prêt à la connexion Cosmique, et à ce moment-là, la mémoire de l’âme n’est plus nécessaire pour lui, il la détruit parce que le contact entre l’être humain et le Cosmique détruit la mémoire, et automatiquement il demeure avec les mémoires de l’âme et cette énergie-là - pas la mémoire de l’âme mais l’énergie de la mémoire de l’âme - et à partir de ce moment-là, il est capable de se servir de l’énergie de l’âme et lorsque l’être humain se sert de l’énergie de l’âme il immortalise son corps matériel.

Richard Glenn :
L’Ego est-il soumis à un Karma planétaire ?
Tantôt vous nous avez laissé entendre qu’il pourrait aller s’incarner sur une autre planète dans une autre Galaxie ou même dans la même Galaxie, mais alors qu’est-ce qu’on pense de ce Karma de la planète Terre ?
On dit : On est là pour passer un karma, on est en réincarnation par réincarnation et puis on doit subir le Karma planétaire, donc on n’a pas le choix, il faut que l’on revienne ici sur la Terre, parce que l’on va récolter ce que l’on a semé dans une vie précédente ou dans des générations précédentes.

Bernard de Montréal :
Mais la Terre c’est la meilleure planète ! Parce que la Terre, d’ailleurs la Terre c’est la seule planète expérimentale dans la Galaxie, si un Ego décide de - pour quelque raison que ce soit en relation avec des conseils qu’il a reçu des Supérieurs - d’aller sur une autre Planète, à ce moment-là il va aller sur une Planète qui est plus évoluée, il va apprendre certaines choses, il y a beaucoup d’Egos par exemple qui vont aller sur des Planètes scientifiques, et à ce moment-là, ben il vont revenir sur la Terre et procéder à incorporer dans la science humaine ou dans la culture humaine, certains aspects de choses qu’ils ont compris et dont ils peuvent dévoiler un petit peu, les types comme Einstein c’est un exemple.
Mais il y a des Egos qui ne vont pas sur d’autres planètes, et ils restent autour de la planète Terre et après un certain moment ils reviennent ici, ça dépend de ce que l’Ego veut aller chercher, parce que chaque planète dans le Cosmos est une école, la planète Terre est une école, les autres planètes sont des écoles, et chaque planète permet à l’Ego d’aller chercher certaines informations, de passer certaines initiations, de comprendre certaines choses, de voir certaines choses, de voir des êtres différents et s’il décide éventuellement de revenir sur la planète Terre, à ce moment-là il peut bénéficier de ses expériences.

Richard Glenn :
Quand on voit dans certains textes sacrés que le Messie viendra de la famille de David, était descendant, qu’était descendant Abraham dont on disait, seront aussi nombreux que les étoiles dans le Cosmos, que la foule disait devant Pilate, que son sang retombe sur nous et sur nos enfants, il y a donc une continuité à travers les êtres qui sont ici, à chaque instant, et qui va se perpétuer, alors tous ceux qui vont venir après, sont déjà marqués, par le destin.

Bernard de Montréal :
Mais tous les humains sont marqués par le destin ! Tous les humains sont marqués par le destin, c’est parce que les humains ne connaissent par leur destin, mais pourquoi ils ne connaissent par leur destin ?

Parce qu’ils ne sont pas dans l’Intelligence.
L’être humain ne comprend pas, ne semble pas pouvoir comprendre ce que veut dire de l’Intelligence. De l’Intelligence, ce n’est pas de l’intelligence ! De l’Intelligence c’est une énergie qui, lorsqu’elle est manifeste, devient Intelligente, c’est une énergie de l’Intelligence, c’est comme l’Amour c’est une énergie, la Volonté c’est une énergie, l’Intelligence c’est une énergie, et lorsqu’elle se manifeste on dit : « Ah ! Il y a de l’Intelligence » ça devient de la connaissance, mais l’Intelligence c’est une énergie, cette énergie tous les humains l’ont en eux, mais elle ne peut pas pénétrer dans tous les humains de la même façon, avec le même taux vibratoire parce que les humains n’ont pas les réceptacles, n’ont pas les vaisseaux, n’ont pas les corps subtils pour absorber cette énergie.

Richard Glenn :
Donc, on devrait connaître notre destin, donc nous sommes prédestinés.

Bernard de Montréal :
Mais, effectivement que nous sommes prédestinés !
Seulement ce n’est pas l’Ego qui connaît parfaitement son destin, ceux qui connaissent parfaitement le destin de l’être humain, sont les humains qui sont dans l’Intelligence de l’Esprit et non dans l’Esprit de l’Intelligence.

Pour connaître son destin il faut être dans l’Intelligence de l’Esprit et l’Intelligence de l’Esprit c’est l’Energie de l’Intelligence, et un être humain qui est dans l’Energie de l’Intelligence il connaît automatique l’Intelligence de l’Esprit et automatiquement il est dans le savoir de la destinée, de sa destinée. Mais si l’être humain est dans l’Esprit de l’Intelligence, il est automatiquement forcé de penser à lui-même et en pensant à lui-même il ne peut pas comprendre les aspects de lui-même qui sont au-delà de son Karma, parce que son lui-même, il est l’accumulation karmique, il est l’accumulation de la mémoire, il est la mémoire de l’âme, et un humain, pour comprendre son secret, pour comprendre le secret de sa vie, le secret de son futur, le secret de son passé, il doit être en dehors de la mémoire de l’âme, parce que la mémoire de l’âme c’est une limite imposée à l’Ego, pour la création dans son expérience ou au cours de son expérience de ce que j’appelle le périsprit, et c’est cela qui sert de système de réflection entre l’Ego et ce périsprit, jusqu’au jour où ce périsprit puisse être totalement éliminé et là, il y a fusion l’être humain et l’Energie Cosmique.

Richard Glenn :
Vous parlez de l’Energie Cosmique, vous disiez tantôt que l’Intelligence c’est de l’énergie, que la Volonté c’est de l’énergie, que l’Amour c’est de l’énergie, comme on pourrait parler de l’énergie solaire, mais on sait de quoi est fait cette énergie solaire, de quoi est fait l’Energie Cosmique ?
L’Energie de l’Intelligence, l’Energie de l’Amour, l’Energie de la Volonté, de quoi est faite cette énergie ?

Bernard de Montréal :
La totalité de l’Energie de l’Intelligence est ce que vous appelez l’Absolu des Absolus, la totalité de cette Energie, c’est l’Absolu des Absolus, et toute cette Energie se manifeste dans le Cosmos sur différents plans, et l’être humain a une partie de cette Energie en lui à cause de son Ego qui pense, et l’humain de demain aura une autre partie de cette Energie en lui, à cause de sa relation entre l’Ego qui pense et une quantité limitée d’atomes, non pas les atomes que nous connaissons, mais une quantité limitée d’atomes qui fonctionnent en relation parfaite les uns envers les autres, il y a 9 atomes, et chaque être humain a, ou est en relation dans le Cosmos, dans l’Invisible avec 9 atomes, et ces atomes-là sont des unités d’Intelligence, il y a 9 unités d’Intelligence et elles fonctionnent totalement en harmonie, et il y a des écoles qui appellent ces 9 atomes : L’ajusteur de pensée, mais, dans le concept de l’ajusteur de pensée, on a la conception ou l’impression que l’ajusteur de pensée est un personnage, et l’ajusteur de pensée n’est pas un personnage, l’ajusteur de pensée est une énergie prépersonnelle, et cette énergie prépersonnelle se sert de la parole ou de la forme, pour permettre qu’il entre dans l’être humain de l’Energie Cosmique, de sorte que l’humain aujourd’hui, sur notre planète, est forcé de juger sa relation avec l’Universel, et en jugeant sa relation avec l’Universel, il est obligé de catégoriser sa relation avec cet Universel, de sorte que l’humain sur la Terre pense qu’il est un humain, l’humain sur la Terre n’est pas un humain, il n’y a pas d’humain sur la Terre, l’illusion qu’il y a des humains sur la Terre provient du fait que l’être humain est dans la conscience astrale de la forme, et la conscience astrale de la forme lui donne l’impression d’une résonance vibratoire, entre lui-même et l’énergie du périsprit qui le bloque de l’Energie Cosmique, et c’est cela qui permet à l’être humain, d’établir dans la franchise de son expérience et la catégorie de son expérience, une valeur que l’on appelle la vie existentielle, et cette vie existentielle, il la perd lorsqu’il meurt, et lorsqu’il meurt il s’aperçoit qu’il est encore en vie, mais il est dans une vie qui est proportionnelle à l’inaction de la vie antérieure, c’est-à-dire que lorsque l’être humain meurt il est dans la vie qu’il n’a pas vécue et qu’il aurait dû vivre, de sorte que l’humain sur la Terre vit la vie qu’il doit vivre, et s’il ne vit pas la vie qu’il doit vivre, c’est-à-dire que s’il ne remplit pas le quota énergétique de sa relation avec le Cosmos, il est obligé de le revivre dans la mort.

Alors automatiquement, l’être humain sur la Terre a l’impression d’être un humain, pourquoi ?
Parce qu’il a l’impression d’être en vie, alors qu’en fait il n’est pas en vie, il est simplement en lien ou en loi d’arbitration, l’être humain est arbitré dans la vie ! Et l’arbitration de l’être humain dans la vie, découle du principe du libre arbitre qui lui est infusé par le phénomène de la pensée, de sorte que l’être humain a l’impression d’avoir le libre arbitre, et c’est justement cette impression d’avoir le libre arbitre qui fait partie de la mécanique de la scientisation de l’être humain, établi dans sa conscience par des Intelligences qui sont dans les mondes invisibles, jusqu’au jour où l’être humain est capable psychologiquement, émotivement, de mettre de côté la valeur de sa vie existentielle, mettre de côté la valeur de sa mémoire, mettre de côté la valeur de son Ego qui réfléchit sur le périsprit et qui lui donne la sensation d’être, et lorsqu’il est capable de subir ce choc terrible-là, automatiquement il est en fusion avec l’Energie et automatiquement il n’est plus un humain, il fait partie d’une nouvelle race, d’une autre race d’humains, qu’on peut appeler pour des raisons de catégorisation le Surhumain, c’est-à-dire l’humain qui est au-delà de ce que qui conditionne l’humain antérieur d’être ou de penser qu’il est. (Réactions de surprise dans la salle)

Richard Glenn :
Je peux faire une parenthèse ici, pour souligner à quel point ce que Bernard transmet-là d’une façon aussi libre, parce qu’il n’y a pas un papier devant lui en train de vous dire ces choses-là, et puis on se rencontre une fois par mois-là, on se sert la main ici pour la première fois chaque mois, on ne se parle de rien avant, faire la parenthèse au moins de se rendre compte à quel point il y a une Intelligence derrière tout ce que vous dites, pour être capable de dire tout ce que vous dites, sans aucun préparation au préalable où on n’a pas décidé de ce que l’on va se dire ici ce soir, en tous cas on pourra réécouter çà sur les cassettes hein, pour mieux le comprendre. (Rires dans la salle)

Bernard de Montréal :
L’être humain a besoin de se préparer parce qu’il pense !
Mais lorsqu’il ne pense pas, il n’a pas besoin de se préparer, il canalise !
C’est cela que l’être humain doit devenir : l’être humain doit devenir un canal, mais il ne peut pas devenir un canal tant que ce périsprit, cette enveloppe autour de l’Ego, qui crée la réflection du moi, du petit moi, n’est pas détruite, et tous les humains ne sont pas encore à ce stage d’évolution pour vivre ce choc, mais il y en a beaucoup sur la Terre qui sont prêts à ce choc, et lorsqu’ils vivront ce choc, ils comprendront exactement et avec très grande facilité ce que je dis, parce que ce que je dis c’est très simple.

Richard Glenn :
Ça me fait penser que le concours du Rubik’s cube, est gagné dans le monde entier non pas par des adultes, mais par des jeunes de 12 à 18 ans, 20 ans, 24 ans maximum, alors est-ce qu’il y aurait déjà chez nos jeunes des artisans du futur ?

Bernard de Montréal :
Oui, d’ailleurs la nouvelle race, elle sera faite de jeunes, ce sont les jeunes - les vieux probablement mourront - mais ce sont les jeunes qui verront des… ce sont les jeunes qui entreront en contact expérientiel avec cette fameuse période de 3 jours qui créera dans l’humanité une noirceur terrible, et ce sont ces jeunes qui auront la vibration, parce qu’ils auront l’Ego suffisamment évolué pour ne pas paniquer et pour savoir et sentir que whop ! Il y a quelque chose d’autre après le voile, et ces jeunes seront élevés dans les systèmes qui seront mis à la disposition des humains, pour qu’ils subissent une transmutation de leurs corps et ainsi de suite, pour revenir sur la planète Terre et construire une nouvelle civilisation.

Richard Glenn :
En reparlant des jeunes, j’ai rencontré une petite fille de 7 ans qui fait le Rubik’s cube en moins de 15 minutes mais elle dit : « C’est facile ! »

Bernard de Montréal :
Ben oui c’est facile…

Richard Glenn :
Mais elle ne peut pas expliquer comment…

Bernard de Montréal :
C’est juste, parce que les jeunes, l’avantage qu’ont les jeunes c’est qu’ils ne sont pas prisonniers des formes, ils ne sont pas prisonniers des formes mentales et émotives, alors l’Energie passe plus facilement et ils font plus facilement des choses qui pour les adultes deviennent compliquées.

Richard Glenn :
S’il y a 40% de décrochage dans les écoles secondaires de Montréal, 40% dans l’époque du secondaire, est-ce que c’est justement un signe de ces jeunes qui rejettent les formes ?

Bernard de Montréal :
Oui, ce qui se produit dans le monde aujourd’hui… il faut comprendre que les Egos sont inconscients, mais si on regarde ce qui se passe dans le monde du point de vue Cosmique, du point de vue des Forces dans l’invisible qui manipulent la Terre, on s’aperçoit que les énergies passent, et ces énergies passent dans les jeunes, mais les jeunes ne sont pas ajustés, alors ils font des bêtises.

Richard Glenn :
Alors, qu’est-ce qu’il faudrait pour les ajuster ?

Bernard de Montréal :
Ils vont s’ajuster avec l’expérience, ils vont s’ajuster avec le développement d’une certaine sagesse, l’âge, parce que quand un jeune a 14 ans, qu’il a 20 ans, qu’il a 30 ans, il réagit différemment émotivement et mentalement à son être, et avec toute la science nouvelle qui vient, toutes les données nouvelles, la métaphysique nouvelle, tout, tout ce que ces gens merveilleux sur la Terre donnent d’information, des gens que vous invitez dans vos colloques-là, des gens qui ont différentes sortes d’expériences et qui ont différentes idées, même si ce sont des idées qui sont partielles à leur Ego, ce sont des idées qui quand même jettent un peu de lumière, et les jeunes prennent ça, il se nourrissent papapap et petit à petit les jeunes développent une sorte d’intention philosophique et c’est de cette intention philosophique, qu’ils sortiront de cette incapacité de manipuler encore cette énergie, et éventuellement ils pourront la vivre et la manipuler et la canaliser cette énergie et ils feront des choses merveilleuses.

Richard Glenn :
Est-ce qu’il serait faux de penser que nos jeunes sont différents des jeunes d’il y a 25 ans ?

Bernard de Montréal :
C’est-à-dire que les jeunes qui naissent présentement, font partie d’une nouvelle batch (Rires dans la salle - batch = fournée) ce sont des Egos… il y a parmi ces êtres-là, beaucoup d’ailleurs, il y a beaucoup de ces Egos qui ont attendu très longtemps pour se réincarner, il y en a qui ont vécu durant les hautes époques de l’Atlantide, qui ont vécu durant les hautes époques des civilisations glorieuses de l’humanité et qui ont attendu à cause de leur sagesse, un certain temps propice pour se réincarner, c’est le temps là de revenir, parce que c’est là, c’est quand ça va mal que c’est le meilleur temps pour se réincarner, et de leur point de vue, de l’autre côté du versant, du côté de la mort ils ont beaucoup plus d’informations que nous avons ici, à moins d’avoir une relation avec l’Intelligence, et automatiquement lorsqu’ils viennent sur la Terre dans les années 60, 70, 80, 90 ils savent qu’ils vont vivre des… même s’ils perdent la mémoire de ce qu’ils savaient auparavant, ils sont déjà dans l’eau et une fois que tu es dans l’eau tu es obligé de nager ! Et ces jeunes se retrouveront un jour face à face avec l’Apocalypse, et ils auront déjà en eux la vibration qui leur permettra de comprendre pourquoi l’être humain a été si stupide.

Richard Glenn :
Mais quand on dit ces choses-là, après tout, l’être humain n’a pas choisi d’être stupide.

Bernard de Montréal :
Non… vous savez, quand je dis que l’humain a été si stupide, ce n’est pas l’humain, parce que je ne suis pas intéressé à l’humain, l’humain n’est pas, l’Être Humain sera ! Alors quand je dis que l’humain a été stupide je veux dire qu’il y a dans l’humain une nature animale, une nature orgueilleuse et cette nature orgueilleuse et animale, fait partie de l’humain inconscient, autrement dit, de l’infrastructure humaine, et les Egos au cours des siècles ont vécu des périodes ou des expériences extrêmement ténébreuses, extrêmement retardataires, et tout cela fait partie de l’expérience de l’humain, il n’y a pas d’Être Humain sur la Terre aujourd’hui !

Pas plus qu’il n’y de sciences sur la Terre aujourd’hui, l’Être Humain vient après la 5ème race, avant la 5ème race ce n’est pas l’Être Humain, parce que l’humain n’est pas complet, il commencera à se compléter et on pourra dire qu’il y a sur la Terre un Être Humain lorsqu’on pourra dire que l’être humain voit dans l’invisible, parce que lorsque l’humain verra dans l’invisible à ce moment là il sera complété et il aura complété son cycle d’évolution et il ne sera plus soumis à la Loi de la mémoire, ce que les orientaux appellent la Loi Karmique, tant qu’un humain est soumis à la Loi de la mémoire on ne peut pas dire qu’il est un Être Humain ! Puisqu’il n’a aucune liberté.

Etre un Être Humain implique, suggère, qu’il y ait de la liberté, mais l’être humain n’a pas de liberté, on lui donne le bonbon du libre arbitre, mais vous, quand vous allez sur la route et que quelqu’un vous frappe de front et qu’il vous renvoie au 7ème ciel, ce n’est pas du libre arbitre, c’est de la connerie ! Vous passez le long d’une maison et une brique vous tombe sur la tête, ce n’est pas du libre arbitre, si vous étiez libre, vous ne passeriez pas là… alors, l’Être Humain n’existe pas sur la Terre.

Richard Glenn :
Autrefois les humains qui étaient les Justes, qui étaient capables d’être épargnés…

Bernard de Montréal :
Je veux faire une petite parenthèse.

Richard Glenn :
Allez-y

Bernard de Montréal :
Elle est peut-être difficile à comprendre cette parenthèse, mais il faut que je la fasse quand même.
Tant que l’être humain pense qu’il pense, il ne peut pas savoir ce que c’est, d’être un Être Humain.
Parce que tant que l’humain pense qu’il pense, il pense qu’il est un Humain. Vous comprenez ?
Et c’est seulement lorsqu’il cesse de penser qu’il pense, qu’il réalise qu’il communique avec l’Intelligence, qu’il commence à comprendre ce que c’est d’être un Être Humain, parce qu’on lui explique ce que c’est, d’être un Être Humain, et là on s’aperçoit que l’humain de la 5ème race, de la 4ème, de la 3ème, ce n’est pas un Être Humain ! C’est le début ! C’est une ébauche, et c’est devenu une débauche… (Amusements dans la salle)

Richard Glenn :
En passant… est-ce qu’il existe encore des humains de la 4ème race, ici sur la Terre ?

Bernard de Montréal :
Oui… oui, oui il y en a beaucoup.

Richard Glenn :
Comment peut-on les reconnaître ?
(Nouveaux rires dans la salle)

Bernard de Montréal :
On continue.
(Redoublement des rires dans la salle)

Richard Glenn :
Alors j’en reviens à l’idée de tantôt, à l’époque de Noé, Noé a su comment être épargné de certaines choses, mais jamais ces Justes, qui ont été épargnés, n’ont eu d’armes pour se défendre contre les autres, ils ont été épargnés et protégés, on les a mis dans les fours chauds, Daniel dans la fosse aux lions et puis il était protégé de l’extérieur, contre tout ce qui pouvait être ennemi à leur égard, alors est-ce que ces jeunes ou ces artisans du futur, ou ces êtres de la 6ème race, auront ce qu’il faut pour se défendre de tout ce qui va rester, parce que tous les autres qui n’auront pas… couic ! le contact avec en haut, ils vont réagir à ça, actuellement on réagit, on les oblige à rentrer dans les écoles, même si eux veulent rejeter l’école etc.

Bernard de Montréal :
Au cours de la 6ème race, la science sera d’abord très avancée, et il y aura des humains qui ne vivront pas en relation avec le reste de l’humanité, il y aura des humains qui vivront dans un espace particulier, qui sera permis à cause de cette science extraordinaire que connaîtra l’être humain, vous pouvez un peu avoir le parallèle… je n’aime pas parler de ceci, mais je le fais simplement pour expliquer ce que je veux dire :
Si vous avez des extraterrestres, ou des êtres qui viennent d’une autre Galaxie et qui veulent venir sur la Terre et travailler sans être troublés, qu’est-ce qu’ils font ?

Ils descendent dans le Triangle des Bermudes, ils vont quelque part dans les Amazones, ils vont quelque part dans le Pérou, ils vont quelque part dans les Himalaya, ou ils vont quelque part où il y a très peu d’êtres humains, et ils descendent dans la matière, et ils ouvrent dans la matière des corridors d’énergie, et il se moule dans ces corridors d’énergie - sur un autre plan vibratoire - un espace dans lequel ils peuvent travailler pour établir leurs laboratoires et ainsi de suite, qu’ils peuvent faire disparaître à volonté, et l’être humain aura cette facilité de travailler avec des Forces qui déterminent la nature de la matière.

Aujourd’hui l’être humain est obligé de se plier à la matière, il ne peut pas déterminer la conscience de la matière, parce qu’il n’a pas le pouvoir sur l’atome, il a simplement fracassé l’atome et fracasser l’atome cela ne mène nulle part, parce que fracasser l’atome rejette dans l’atmosphère de la radioactivité et éventuellement l’être humain ne sait pas quoi faire avec…
Mais l’être humain demain, l’humain demain aura connu le secret de l’atome, et lorsqu’il aura connu le secret de l’atome il pourra faire avec sa volonté, son intelligence, il pourra faire vibrer l’atome, et en le faisant vibrer cet atome, il pourra créer des conditions spatiales et matérielles sur la Planète où il sera en paix, de sorte qu’il n’aura pas à se battre contre les fauves qui demeureront après l’Apocalypse.

Richard Glenn :
Dieu le Père, se manifeste par le son, la voix de Dieu se fit entendre, Dieu le Saint Esprit se manifeste par la Lumière, la langue de Feu qui aveugle Saint Paul sur le chemin de Damas et la chaleur c’est la manifestation de l’amour, ces 3 natures de Dieu que l’on sait être l’Intelligence, la Volonté du Père, l’Intelligence d’Esprit et l’Amour du fils, comment les associer à la manifestation du Grand Tout dans le Cosmos et puis dans le plus intime qui est l’atome ? Y a-t-il effectivement de l’Amour, de l’Intelligence et de la Volonté dans l’atome, de la Lumière, du son de l’atome et de la chaleur de l’atome ?

Bernard de Montréal :
L’atome est fait de 2 choses : L’atome est fait d’Amour et il est fait d’Intelligence.
Lorsque l’être humain sera dans la Conscience Cosmique, il se servira de la Volonté pour le contrôler. Il n’y a pas de Volonté dans l’atome, la Volonté est dans l’Esprit de l’être humain, et c’est lorsque l’être humain sera dans l’Ether qu’il pourra commander à l’atome, parce que la vibration de son Esprit sera suffisante, c’est-à-dire que la vibration de son Esprit correspondra à la vibration de l’Intelligence et de l’Amour. Et l’humain étant sur le plan matériel, il aura la capacité, le droit naturel de contrôler l’atome, parce que lorsqu’il y a Intelligence, il y a automatiquement Volonté, comme il y a automatiquement Amour, et la raison pour laquelle l’atome contient simplement de l’Intelligence, de l’Energie d’Intelligence et de l’Energie d’Amour, c’est parce que si l’atome avait aussi été fait de Volonté, il n’y aurait pas eu d’être humain dans le Cosmos, l’Univers se serait fait par lui-même.

Et pour qu’il ait de la création, pour qu’il fût une Création, il fût obligé qu’à l’atome, il soit donné simplement l’Amour et l’Intelligence en tant qu’énergie, et que la Volonté soit donnée à ceux qui seraient plus tard, au cours de l’évolution des âges, composés de l’Intelligence et de l’Amour et ce sont les Humains, et lorsque l’Être Humain sera dans l’Ether, il aura accès à sa Volonté, qui fait partie de l’Intelligence, et qui fait partie aussi de l’Amour, et il pourra contrôler l’atome.
Mais, la composition tri-unitaire de l’atome, Amour - Volonté et Intelligence, c’est simplement une composition, il y a des parties de l’Univers qui sont aujourd’hui inhabitées et inhabitables où l’atome n’est pas fait de 3 principes, mais où il est fait de 4 principes, de 4 Alephs, de 5 Alephs, de 6 Alephs et de 7 Alephs, mais lorsque l’Être Humain sera rendu à ce point là, il travaillera avec ces autres Alephs.

Mais ce que l’être humain doit comprendre sur la Terre aujourd’hui, c’est qu’au cours de l’involution jusqu’à la fin de l’Apocalypse, ceux qui entreront en contact avec l’invisible devront d’abord développer l’Intelligence et la Volonté, pour transmuter l’émotivité du sentiment afin un jour de connaître et de comprendre parfaitement l’Amour qu’ils utiliseront dans l’Ethérique, et c’est là, la grande, et la grande… je ne peux pas dire l’erreur de l’humanité, mais le grand danger auquel fait face l’humain moderne et ce grand danger est (fin brutale de l’enregistrement…)


ΩΩΩΩΩΩΩ